Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Régions

Clermont-Ferrand : Événement exceptionnel, inauguration d’une synagogue

Restauration de l’arche Sainte

Le dimanche 1er décembre 2013, aura lieu un moment historique à Clermont-Ferrand après la restauration d’une ancienne synagogue qui a vécu plusieurs vies.

Ce jour-là, cette synagogue sera inaugurée pour la seconde fois, soit 151 ans après son inauguration officielle par le grand rabbin de Bordeaux exactement le 20 mars 1862.
   L’histoire de la petite synagogue aura en fin de compte été avant tout « une histoire d’hommes » providentiels comme le souligne Sabino Moustacchis, président de l’Association cultuelle israélite de Clermont-Ferrand. Tout commence bien sûr avec Israël Wael mais le renouveau de la synagogue de la rue des Quatre Passeports est dû, lui aussi, à la science et à l’énergie de certains passionnés, comme Dominique Jarassé, professeur d’Histoire de l’Art à Clermont, puis à Bordeaux et spécialiste reconnu de l’histoire des synagogues en France (publication en 2000 du livre « Les juifs de Clermont, une histoire fragmentée »). C’est à M. Richard, alors directeur régional des affaires culturelles d’Auvergne, que l’on doit en 2006, l’inscription de l’édifice à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques y compris les meubles d’origine. Enfin, outre l’Etat (Drac), la mairie et les collectivités territoriales, la fondation du Patrimoine et des Fondations privées (Edmond SAFRA et Fondation pour la Mémoire de la Shoah) ainsi que de nombreux particuliers, auront, in fine, contribué à la réalisation de ce projet ambitieux. Ainsi, une souscription publique a été lancée depuis le début des travaux. Plus de 70 donateurs ont permis d’alimenter financièrement ce projet. L’équipe du projet a redoublé d’efforts et a fait preuve d’innovation pour collecter les financements qui manquaient auprès d’autres partenaires. Plusieurs fondations ont été sollicitées à l’étranger (Suisse, Belgique, Luxembourg et USA). Le projet a obtenu le premier prix du concours de la Banque Populaire, ce qui lui a permis de nouer des partenariats avec le groupe La Montagne et le Rectorat de Clermont-Ferrand. Tout au long des travaux, ce projet a bénéficié d’une large couverture médiatique et a attiré l’attention des acteurs économiques et politiques de la région. 
   Pendant trois années consécutives, le chantier a été ouvert au public à l’occasion de la journée européenne du Patrimoine. Cette initiative a reçu un excellent accueil du public. En 2011, 2012 et 2013, entre 500 et 600 personnes ont visité chaque année le site alors qu’il n’était ouvert que le dimanche. 

Ce bâtiment complètement rénové, réintègre le patrimoine de la communauté

   Aujourd’hui, ce bâtiment, complètement rénové, réintègre pleinement le patrimoine de la communauté pour devenir un Espace culturel et pédagogique. Ce sera une pédagogie centrée sur la culture israélite en général et plus particulièrement sur l’historique de la présence juive en Auvergne (expositions - conférences - débats) sans exclure un usage cultuel à titre exceptionnel. 
   Le président du Centre Culturel Jules Isaac Sabino Moustacchis inaugurera l’espace culturel et pédagogique en la synagogue restaurée BEIT YACOV de la rue des Quatre Passeports à Clermont-Ferrand, le dimanche 1er décembre 2013 à 10h sous le parrainage de Joël Mergui, président du Consistoire central de France. La visite sera suivie de discours et d’un cocktail au sein de la Chapelle des Cordeliers, Place Sugny à Clermont-Ferrand. 
Powered by Edreams Factory