Default profile photo

15 Décembre 2017 | 27, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique France/Politique

Le Crif appelle à manifester contre l'antisémitisme

Le Crif appelle à un grand rassemblement communautaire et citoyen aujourd'hui à 18h sur l’Esplanade du Trocadéro à Paris sur le thème « la haine des juifs ca suffit ! ». Mais combien répondront présents ?

En janvier dernier, sur l’esplanade de la Bastille, Serge Klarsfeld regrettait que son rassemblement contre l’antisémitisme, alors que l’affaire Dieudonné battait encore son plein, ne rencontre aucun écho hors de la communauté juive. Il regrettait aussi l’absence du Crif. Par presse interposée, Roger Cukierman lui répondait alors que, vu la réaction énergique du gouvernement, notamment la circulaire du ministre de l’Intérieur visant à interdire le spectacle de Dieudonné, un appel à manifester ne lui semblait pas justifié.   Mais aujourd’hui, on observe un changement de stratégie. Le Conseil appelle à un grand rassemblement « contre l’antisémitisme et pour la fraternité républicaine », ce soir au Trocadéro. Plusieurs personnalités personnalités politiques et intellectuelles devraient prendre la parole aux côtés du président du Crif. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'exprimera à partir de 18h45, suivi par les philosophes Alain Finkielkraut et Bernard Henri-Lévy. 

Retour sur les faits  

Le choix de la date n’est pas anodin. C’est celle des deux ans du massacre de Toulous Le 11 mars 2012, Mohammed Merah, commençait son tour macabre en assassinant le jeune sergent-chef, Imad Ibn Ziaten, parachutiste de 30 ans attiré dans un guet-apens. La vidéo tournée par Merah lui-même montre le tueur au scooter brandir une arme, et ordonnant à Ziaten de se coucher. Ce que le soldat, préférant mourir debout, refusa de faire. Quatre jours plus tard, il abat deux autres parachutistes, Abel Chennouf et Mohammed Legouade à Montauban.   Et puis, un dernier guet-apens tombant à l’eau, il décide de se rendre dans une école juive, l’école Ozar haTorah, devant laquelle il avait l’habitude de passer. Et, froidement il abat Jonathan Sandler, ses deux fils, Gabriel et Arieh, et Myriam Monsonego. Le 21 mars, assiégé dans son appartement, il sera abattu alors qu’il tentait une ultime sortie.   Si le Crif a choisi la 19 mars pour son grand rassemblement, il y associe également le souvenir des synagogues incendiées en 2000, le meurtre d’Ilan Halimi, et les cris entendus lors de la manifestation anti-Hollande du 16 janvier dernier (« Juif, la France n’est pas à toi »). Mais sur l’affiche, il n’y a étrangement aucune référence à l’affaire Dieudonné.  


Commémoration à Toulouse

La mairie de Toulouse a annoncé vouloir rendre un hommage sobre, en réalisant « un geste symbolique », peut-être par le simple dépôt d’une gerbe de fleurs. La presse locale croit connaître la raison de cette retenue : à quelques jours des élections municipales Pierre Cohen, maire sortant, souhaiterait éviter toute récupération politique de la commémoration. Pour sa part, Nicole Yardeni, présidente du Crif de Midi-Pyrénées a déclaré vouloir inviter le président de la République à Toulouse comme l’an passé.
Powered by Edreams Factory