Default profile photo

03 Juillet 2022 | 4, Tammuz 5782 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Israël

La question des prisonniers va-t-elle faire capoter les négociations israélo-palestiniennes?

Crédit : Danny Meron/POOL/Flash90

Israéliens et Palestiniens s'opposent sur le nombre de prisonniers à libérer.

La proposition israélienne de libérer 400 prisonniers palestiniens pour poursuivre les négociations malgré l’opposition d’une partie de la coalition ne satisfait pas la direction palestinienne qui exige la libération de 1.000 prisonniers et le gel de la construction en Judée-Samarie. Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a affirmé dimanche lors du conseil des ministres hebdomadaire que cette libération de nouveaux prisonniers ne pouvait être un geste unilatéral. Par ailleurs, Israël refuse de libérer les citoyens Arabes israéliens enfermés pour actes de terrorisme alors que de son côté, Mahmoud Abbas se refuse à tout compromis, exigeant plus que ce qui avait été prévu avec l’administration américaine.  

Danon menace de démissionner  

 Le vice-ministre de la Défense, Danny Danon (Likoud) a annoncé qu’il démissionnerait de son poste si ces prisonniers étaient libérés sans un geste palestinien. « Il y a des pressions sur le Premier ministre venant de l’extérieur et nous aussi accentuons nos pressions mais tout le monde comprend aujourd’hui qu’on ne peut pas libérer des terroristes sans rien obtenir en échange », a-t-il affirmé.
Powered by Edreams Factory