Default profile photo

03 Juillet 2022 | 4, Tammuz 5782 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Israël

Israël contre la réconciliation palestinienne

Binyamin Netanyahou condamne l'accord entre le Fatah et le Hamas intervenu mercredi.

L’annonce d’un accord entre le Hamas et le Fatah pour se partager le pouvoir dans les Territoires palestiniens a provoqué la colère des autorités israéliennes.

Suite aux informations annonçant que les deux factions rivales palestiniennes étaient arrivées à se mettre d’accord sur le partage du pouvoir, Binyamin Netanyahou a déploré que Mahmoud Abbas ait choisi le Hamas et pas le chemin de la paix. « Abou Mazen doit choisir entre la paix avec Israël et un accord avec le Hamas, une organisation terroriste meurtrière qui appelle à la destruction de l’Etat d’Israël et qualifié de mouvement terroriste en Europe et aux Etats-Unis », a affirmé le Premier ministre israélien dans un communiqué.

L’accord inter-palestinien prévoit notamment des élections dans les 6 mois et la formation d’un gouvernement d’union nationale. « Alors que les négociations devaient se poursuivre ce soir, Abou Mazen a choisi le Hamas et pas la paix », a ajouté le Premier ministre israélien. Israël a annoncé l’annulation de la rencontre entre négociateurs prévue mercredi soir.  


Condamnation de la classe politique israélienne 

La classe politique israélienne a condamné l’accord Hamas-Fatah bien que certains membres de l’opposition ont exprimé des reproches envers le gouvernement actuel, responsable selon eux de l’enlisement des négociations qui a entrainé la réconciliation palestinienne. De son côté, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a affirmé que cet accord ne remettait pas en question la poursuite des pourparlers avec Israël.
Powered by Edreams Factory