Default profile photo

07 Juin 2020 | 15, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Béhaalotékha : 21h36 - 23h01

Rubrique Israël

L'hommage déchirant de l'épouse de Baruch Mizrahi, l'Israélien tué la veille du Seder par des terroristes palestiniens

L'émotion était à son comble lors de la cérémonie d'hommage à Baruch Mizrahi.( Crédit photo: Yonatan Sindel/Flash90)

Baruch Mizrahi, 47 ans, se rendait chez ses parents, accompagné de sa femme et de 4 de ses enfants, pour passer la première soirée de Pessah. Des terroristes lui ont ôté la vie, laissant 5 orphelins et une veuve effondrée par le chagrin.

« Baruch, mon amour, je n’arrive pas à comprendre ce qui arrive, pourquoi nous sommes séparés au lieu de vieillir ensemble et de voir grandir nos enfants, Sharon, Einav, Itai, Nadav et Yuval, au lieu de nous réjouir tout au long des saisons, de vivre ensemble dans la tranquillité. Une balle a sifflé et j’ai perdu l’amour de ma vie ». C’est avec ces mots déchirants que Hadass Mizrahi exprimait sa peine, mercredi 16 avril, jour des funérailles de son mari. Une foule nombreuse était réunie pour la cérémonie qui s’est déroulée au Mont Herzl dans le carré réservé aux officiers de police.


Sauver sa famille avant de mourir 

Deux jours plus tôt,  sur la route 35 menant à Kiriat Arba près du point de contrôle de Tarkumia , un terroriste a ouvert le feu sur 3 voitures. Baruch Mizrahi se trouvait dans le second véhicule, avec sa femme Hadass, enceinte, et quatre de ses enfants. Barouch a aperçu un homme armé sur le côté de la route, et a immédiatement compris ce qui se passait. « C’est une attaque terroriste » a-t-il dit à  Hadass avant d’appuyer sur l’accélérateur. Ce fut ses derniers mots. Une balle l’atteignant mortellement. Son pied est cependant resté collé à l’accélérateur ce qui a permis au véhicule d’échapper à la ligne de mire du terroriste et de sauver ainsi la vie à sa famille, selon sa femme Hadass, qui a été légèrement blessée ainsi que son fils par d’autres balles tirée par le terroriste.


"Papa! Papa! Pourquoi tu ne réponds pas?" 

Comprenant que son mari était mortellement blessé, Hadass a eu la présence d’esprit de relever le volant évitant ainsi un probable accident de la route. Une fois hors de portée des tirs du terroriste, la mère de famille a appelé les secours qui sont intervenus quasiment instantanément.  « Papa ! Papa! pourquoi tu ne réponds pas ? ! Réveilles toi ! » criaient les deux enfants qu’Hadass avait couchés sur le sol de la voiture en attendant d’être secouru, a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse improvisée depuis l’hôpital Shaaré Tsédek où elle était hospitalisée. « J’ai compris que Barouch était mort, mais j’ai tenté de rassurer les enfants en leur parlant de moi et en leur disant que j’allais bien. Pour ne pas qu’ils soient traumatisés, j’ai demandé aux secouristes de les évacuer en premier afin qu’ils ne voient pas leur père mort dans la voiture » Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch et le chef de la police Yohanan Danino, étaient présents aux funérailles  lors desquelles Baruch Mizrahi a été promu post-mortem commandant. Officier de carrière pendant 25 ans, il servait depuis 2011, en tant que chef du département de technologie des services de renseignement de la police.
Powered by Edreams Factory