Default profile photo

28 Novembre 2021 | 24, Kislev 5782 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Monde juif

Pourquoi la Turquie a décidé de faire la guerre à Google

Le 1e ministre Erdogan, en difficulté, entend sanctionner Google

Le gouvernement turc est aux abois. Après les attaques frontales contre Twitter, Recep Tyip Erdogan s’en prend à Google. Le moteur de recherche affirme que la Turquie a pénétré son système d'adresses Internet afin de pouvoir rediriger les utilisateurs vers d'autres sites.

Google a reçu « plusieurs informations crédibles et a confirmé par [ses] propres recherches que le service DNS [Domain Name System] a été intercepté par la plupart des fournisseurs turcs d’accès à Internet », a révélé l’un des ingénieurs de Google, Steven Carstensen, qui explique : le serveur DNS « dit à votre ordinateur l'adresse d'un serveur qu'il recherche, de la même façon que si vous recherchiez un numéro de téléphone dans un annuaire. Imaginez que quelqu'un remplace votre annuaire par un autre, qui ressemble de très près à l'original, à l'exception du fait que les informations données sur certaines personnes sont de faux numéros de téléphone. C'est en gros ce qui s'est passé : les fournisseurs turcs d'accès à Internet ont mis en place des serveurs qui déguisent le service DNS de Google ».   


La corruption du "système Erdogan" révélée sur You Tube

Le régime islamo-conservateur turc présente toutes les caractéristiques d’un régime policier qui s’affole. Or la spécificité de ces pouvoirs autoritaires est la paranoïa. Erdogan est persuadé d'affronter un vaste complot soutenu de l’extérieur par des géants financiers. Il est, en fait, empêtré dans une vaste affaire de corruption. Il aurait notamment donné un coup de fil à son fils pour lui dire de faire disparaître plusieurs millions d’Euros en espéces et la conversation enregistrée à ses dépends a été postée sur... Youtube. Ankara a donc bloqué la plateforme de partage vidéo et Twitter. Une question pour conclure : à qui appartient Youtube ? Réponse : à Google.
Powered by Edreams Factory