Default profile photo

18 Avril 2021 | 6, Iyyar 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Régions

Christian Estrosi : « Renforcer les liens entre Israël et la France »

« A Nice, il y a des choses que nous n'admettrons jamais » Crédit photo : HAY IMAGE.

Le député-maire Christian Estrosi vient d'être fait Docteur Honoris Causa de la faculté de Netanya. Il livre ses impressions sur ces journées de rapprochement entre Nice et Netanya.

A-J: Que représente pour vous l'inauguration de cette « allée Netanya »?

Christian Estrosi : Elle s'inscrit dans le prolongement de ce que je fais régulièrement, comme des petits cailloux que j'essaie de semer sur un chemin, pour bien faire comprendre que nous devons exercer à la fois un devoir de mémoire et renforcer les liens entre Israël et la France, pays des droits de l'Homme.

La lutte contre le racisme et l'antisémitisme fait partie des combats que je mène depuis toujours et que j'essaie de mettre encore plus en valeur depuis que je suis le maire de cette ville, afin que Nice soit une ville de tolérance, d'humanisme, de respect de l'autre et d'organisation de grands colloques comme « Mare Nostrum: un projet pour demain ». J'étais heureux qu'Alexandre Arcady vienne présenter, en avant-première, son film   sur le calvaire d'Ilan Halimi, afin que nous puissions dire qu' ici, à Nice, il y a des choses que nous n'admettrons jamais.

En 2008, nous avions inauguré le square « Itshak Rabin ». Aujourd'hui, à deux pas de ce square, nous inaugurons l' « allée Netanya ». Ce sont, en même temps, des signes de fraternité et de partenariat comme on peut en entretenir avec tant d'autres villes ou pays dans le monde. C'est un signe fort, d'affirmation, de conviction, de valeur de devoir de mémoire au côté du peuple d'Israël.

 A.J.: Vous êtes désormais Docteur Honoris Causa de l'Université de Netanya. Comment réagissez-vous?

C.E.: C'est un honneur. J'avais reçu cette distinction de l'Université de Haïfa il y a trois ans. Aujourd'hui, c'est de la part de l'Université de Netanya. C'est un témoignage de reconnaissance pour les relations qui sont les nôtres.  Cela vient aussi réaffirmer l'importance de ce que nous avons construit dans nos échanges à travers notre jeunesse, dans la vision commune que nous avons de l'innovation, de la recherche, de la réflexion intellectuelle et peut-être aussi du message biblique qui doit nous permettre de construire un avenir harmonieux. Je sais aussi que cet honneur représentera une exigence d'en être digne, dans mes actes et mes paroles.


A.J : Le jumelage Nice-Netanya peut-il se renforcer davantage?

C.E : Oui. Nous allons continuer à entretenir nos partenariats culturels, sportifs, festifs. Mais tout cela resterait très fragile si nos projets d'avenir ne se bâtissaient pas d'abord à travers nos rapprochements intellectuels, notre jeunesse, nos étudiants. Nice est tournée vers toutes les technologies de l'environnement avec son éco-vallée, ses grands projets universitaires avec de plus en plus de travaux en commun qui nous permettent d'apporter des contributions scientifiques nouvelles.
Powered by Edreams Factory