Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique Communauté

Alexandre Arcady et Marek Halter parmi les invités du Gala du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme

Sammy Ghozlan (Crédit : P.A.)

Mardi 17 juin au plateau de Gravelle, Sammy Ghozlan président du bnvca à dû refuser du monde. Plus de 450 invités se sont pressés au gala du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme pour soutenir l'action de celui qui alerte communautés juive et nationale des dangers encourus par les juifs de France depuis de longues années.

Témoin exhaustif de la montée des violences verbales et physiques dont les juifs français sont la cible, Sammy Ghozlan a bénéficié ce soir-là du soutien d'Alexandre Arcady, de Marek Halter, de Guy Millière sans compter celui des personnalités institutionnelles, associatives, diplomatiques (Tsvi Tal de l'ambassade israélienne) et médiatiques qui ont également fait le déplacement.

« Dès l'an 2000 les actes antisémites se sont multipliés, explique Sammy Ghozlan. Un enfant qui fait aujourd'hui sa bar-mistva n'a pas connu autre chose que des conseils de prudence. Mais les pouvoirs publics n'arrivaient pas à identifier le mal, puisque jusqu'alors les violences venaient de l'extrême droite. Nous avons été les premiers à nous apercevoir que la plupart des actes venaient des municipalités communistes qui jouaient sur le sentiment anti-israélien de leurs administrés d’origine musulmane et nord-africaine ». Depuis des liens avec les pouvoirs publics se sont tissés et les actions en justice se multiplient aujourd'hui à la mesure du danger qui augmente. 
Powered by Edreams Factory