Default profile photo

11 Août 2020 | 21, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Réé : 20h49 - 21h58

Rubrique Communauté

Elections du Grand Rabbin de France: "C'est avant tout l'intérêt de la communauté qui droit primer"

Les consignes de vote de Serge Benattar (Zal) en date du 22 juin 2008 sont toujours d’une actualité brûlante. Nous vous les livrons telles quelles. Il serait bon de s’en inspirer aujourd’hui.

Sans mettre un instant en doute votre intégrité et vos facultés de discernement, je crains néanmoins qu’un grand nombre d’entre vous ne se laissent influencer par des manipulations qui n’ont pas lieu d’être et qui ne doivent en aucune manière vous séduire.

De grâce, gardez la tête froide et faites la différence entre ceux qui méritent votre attention et ceux qui auraient dû n’avoir de place que dans la poubelle de nos dérives communautaires. Faites le vide de ces agressions verbales, de ces lettres ouvertes qui auraient dû rester fermées, de ces emails, de ces vidéos et ces écrits futiles, à la limite de la diffamation et de l’injure parfois. Débordements indignes avec toutes les conséquences qui en découlent tant au sein de notre communauté, et ce qui est encore plus grave, qu’à l’extérieur. Faites preuve de sérénité, celle-là même qui ne fait plus partie des règles du jeu.


L'intérêt de la communauté qui doit primer avant tout

L’ambiance est plus qu’électrique et la moindre étincelle pourrait mettre le feu à la maison. Vous devez être des hommes, sans animosité, sans vengeance personnelle et sans calculs ni manigances politico-communautaires. C’est avant tout l’intérêt de la communauté qui doit primer. Vous ne devez nullement être influencés par des directives émanant d’autorités extérieures à notre communauté, quelles qu’elles soient. Vous ne devez pas vous laisser entraîner dans l’engrenage des surenchères.

Les débats, les vrais, ont eu lieu au sein de vos synagogues, de vos institutions, dans les cafés du commerce ou au coin de la rue. Vous avez pu ainsi capter les tendances et les préférences de vos fidèles. Vous vous devez donc d’être en harmonie avec eux et de prendre en considération leurs exigences, même si parfois elles ne correspondent pas aux vôtres. C’est là toute l’utilité d’avoir porté le débat sur la place publique, alors que la décision finale vous incombe. Ce serait là une preuve magistrale de démocratie et le reflet fidèle de l’expression communautaire.

Oubliez la médisance et les discours haineux d’où qu’ils aient pu émaner et redonnez à notre communauté des objectifs, une dignité et le chalom. Avec une seule crainte, celle de D’ieu, et uniquement celle-là.
Powered by Edreams Factory