Default profile photo

24 Janvier 2021 | 11, Shevat 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Sport

Médias

L’alyah sportive de Valérie Perez

La journaliste est installée en Israël depuis l’été 2012. Crédit photo : JN

La responsable du service des Sports d’I24 News s’est installée, le temps de la Coupe du monde de football, dans les studios de la rue Cognacq-Jay à Paris pour y présenter une quotidienne de seize minutes. Rencontre.

Ce mercredi-là, son invité est Francis Graille, ancien président du PSG et de Lille. Entourée en plateau d’Emmanuel Petit et de Sydney Govou, deux ex-footballeurs, Valérie Perez aborde avec une passion débordante les rencontres du Mondial brésilien. Tournée à Paris, dans les studios de la rue Cognacq-Jay, son émission « Le journal du Sport » est diffusée chaque jour sur I24 News, la chaîne d’informations basée à Tel-Aviv qui émet depuis le 17 juillet dernier. 

« On voulait forcément suivre cette compétition. Venir à Paris nous a permis de disposer de deux très bons consultants », confie la journaliste, dotée par ailleurs d’un épais carnet d’adresses.


« Montrer Israël sous un beau jour ».

Titulaire d’un Master à l’université de Dallas, Valérie Perez a officié sur plusieurs chaînes du petit écran (Nostalgie la Télé, OL TV, MCE, France-Télévisions, I-Télé) et couvert plusieurs événements sportifs dont l’Euro 2004 de football au Portugal.

En août 2012, cette férue du ballon rond, qui a « grandi au Parc des Princes », décide de réaliser son alyah. « Par sionisme et par idéalisme », nous dit-elle. « Mes grands enfants voulaient étudier à l’université en Israël. De mon côté, je voulais écrire des bouquins et faire autre chose que de la télévision… Mais j’ai très vite été contactée par Stéphane Calvo (directeur de l’information) et Franck Melloul (directeur général). Le projet m’a plu. I24 News représente une aventure humaine extraordinaire ». A la tête d’un service des Sports qui compte sept journalistes, Valérie Perez semble épanouie. « Le fait de pouvoir vivre mon métier à Tel-Aviv est un miracle », résume-t-elle. Quand l’actualité l’exige, elle n’hésite pas à consacrer des sujets sur le sport israélien. « L’idée est de montrer Israël sous un beau jour. La victoire européenne du Maccabi Tel-Aviv en basket a été un grand moment. Lors de nos éditions du week-end, il nous arrive même de faire des reportages décalés comme sur le triathlon féminin dans le pays ». 
Powered by Edreams Factory