Default profile photo

12 Décembre 2019 | 14, Kislev 5780 | Mise à jour le 11/12/2019 à 17h51

Rubrique France/Politique

Vidéo: des pro-palestiniens s'attaquent au quartier juif

Samedi, en marge des violences de la manifestation de Barbès, une cinquantaine d'émeutiers ont tenté d'investir la rue des Rosiers, coeur historique du quartier juif.


Des pro-palestiniens s'attaquent au quartier juif par infozinfoz


Des pro-palestiniens s'attaquent au quartier juif par infozinfozIl était 19 h ce samedi 19 juillet.  Un groupe d'une cinquantaine de manifestants propalestiniens, dont plusieurs avaient le visage masqué d'un keffieh, ont cherché à atteindre la rue des Rosiers, centre du quartier juif de Paris. Repoussés par les forces de l'ordre qui quadrillaient le quartier depuis la veille, les manifestants n'ont pas hésité à jeter des pierres et des bouteilles de verre sur les CRS, comme on le constate clairement sur cette vidéo tournée à l'angle de la rue Ferdinand Duval et de la rue de Rivoli.  Certains d'entre eux ont attaqué une voiture de police qui tentait de quitter les lieux et ont défoncé sa lunette arrière. Les affrontements, très brefs, ont été suffisamment sérieux pour que les gendarmes mobiles venus en renfort interrompent la circulation sur la rue de Rivoli, l'un des principaux axes est-ouest de la capitale. Que cherchaient ces manifestants en cherchant à investir ce lieux hautement symbolique qu'est le vieux quartier juif de Paris? Certainement pas le dialogue ou la démonstration pacifique. Bien au contraire, cette provocation violente constitue un acte prémédité d'intimidation à l'égard de la population juive parisienne. Aucun prétexte, aucun alibi ne peut justifier cette descente sur la rue des Rosiers. Aucun "meeting sioniste" ne se tenait ce jour-là dans le quartier, aucun groupe de la Ligue de Défense Juive n'y avait été signalé. La plupart des magasins étaient d'ailleurs fermés en raison du Chabbath. La seule activité notoire du quartier était celle des différentes synagogues au sein desquels se déroulaient les offices et les activités chabbatiques. Nul doute que si les émeutiers éteint parvenus à investir les lieux et à croiser sur leur route des Juifs, aisément identifiables, se rendant à la synagogue, les incidents auraient pu s'avérer autrement plus sérieux.
Powered by Edreams Factory