Default profile photo

20 Octobre 2021 | 14, Heshvan 5782 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Israël

Témoignages d'Israéliens : « La vie doit continuer malgré tout »

Des enfants dans un abris à Ashkelon, mercredi, pendant une alerte (Yonatan Sindel/Flash90)

Actualité Juive a recueilli l'avis de citoyens israéliens sur l'évolution de la situation sécuritaire.

Mardi 8 juillet au soir,  les roquettes tirées par le Hamas depuis la bande de Gaza se multipliaient, visant l’ensemble des villes du centre et du sud du pays, de Césarée à Beer-Sheva. Habitant à Bat-Yam depuis quatre ans, Odélia nous raconte sa journée pour le moins mouvementée.

« J’ai entendu une première alerte à Tel-Aviv près de mon lieu de travail. Idem en fin d’après-midi dans le bus qui a dû s’arrêter pour que chacun puisse rejoindre un abri. Dans ces situations-là, on sait ce qu’on doit faire. J’ai la foi. Il faut continuer à prier. 


"La vie doit continuer malgré tout"

Ce soir, les cafés de Bat-Yam sont restés ouverts », affirme pour Actualité Juive cette Franco-Israélienne. Les habitants de Jérusalem n’étaient, eux aussi, pas épargnés par le bruit des sirènes.

Joseph, la trentaine, ne cachait pas son inquiétude, lui qui a connu ses « premières alertes » depuis sa récente alyah dans la capitale. « On pensait être à l’abri des roquettes. Mais là, on se rend compte qu’on est aussi la cible. C’est nouveau pour moi ce type de situation. Mes voisins, des Israéliens de souche, sont résignés. Ils m’ont lancé : "Il n y a rien à faire". Je ne préfère pas trop sortir en ce moment. Mais la vie doit continuer malgré tout ». 
Powered by Edreams Factory