Default profile photo

20 Octobre 2021 | 14, Heshvan 5782 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Moyen-Orient/Monde

#GazaUnderAttack: quand la désinformation bombarde Twitter et se voit dévoilée par la BBC

Les images publiées sur Twitter n'ont pas été prises à Gaza mais en Syrie et en Irak (Capture d'écran)

#GazaUnderAttack. Plus de 400.000 tweets ont circulé ces derniers jours reprenant des photos de civils syriens, irakiens, et gazaouis datant de 2012, pour dénoncer les frappes israéliennes. Une supercherie que la BBC a révélé.

Qui est à l’origine de ce tweet repris 400.000 fois ? Précédé du hashtag, #GazaUnderAttack, le tweet illustre son propos de 6 photos de civils ensanglantés, présentés comme victimes de l’opération Bordure protectrice. Retweeté dans l’instant près de 8000 fois, 400.000 personnes ont ensuite repris ce hashtag avec d’autres commentaires accusant évidemment Israël.    

Mais ces photos ont intrigué des journalistes de la BBC. Sentant l’entourloupe, ils ont vérifié l’origine de ces clichés provenant de l’AFP. Résultat, la chaîne a diffusé un reportage dénonçant la supercherie en démontrant preuve à l’appui que ces photo provenaient de Syrie, d’Irak ou de Gaza, mais du conflit en 2012.




Des photos de Syrie et d'Irak

 Dans un de ces tweets, un utilisateur écrivait « ce n’est pas un problème de religion. C’est un problème d’humanité. #GazaUnderAttack » associant les 6 clichés à son propos. Dont un provenait de Syrie et datait d’un mois, l’autre de Bagdad en 2007.


Contacté par la BBC, le jeune homme de 16 ans, qui a lancé cette « mode » quatre jours avant le début de l'opération israélienne, tente de se justifier : « Je ne les ai utilisés que comme illustration, les gens ne doivent pas les prendre au premier degré. Quand vous imaginez à quoi ressemble l’effet d’une bombe, c’est à peu près à ça que cela doit ressembler ». Une vraie leçon de journalisme.  

Quoi qu’il en soit l’enquête de la BBC a essaimée dans la presse française. Ainsi même Libération titrait hier : #GazaUnderAttack : la désinformation en images. Si même Libé commence à parler de désinformation sur Israël…   
Powered by Edreams Factory