Default profile photo

09 Août 2020 | 19, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Réé : 20h49 - 21h58

Rubrique Communauté

Le SPCJ mène la garde pour protéger les Juifs de Strasbourg

Le responsable du SPCJ locale se montre rassurant quant à la sécurité des Juifs de la région.

Maurice Dahan est le responsable strasbourgeois du Service de protection de la communauté juive depuis 2003. Cet ancien vice-président du Consistoire israélite du Bas-Rhin évoque sa façon de concevoir les problèmes de sécurité.

Actualité Juive : Y a-t-il eu des incidents à Strasbourg lors des manifestations contre l'opération israélienne à Gaza ? 

Maurice Dahan : Il n'y a pas eu d'incidents particuliers à Strasbourg comme il y en a eu à Toulouse ou à Sarcelles. A Strasbourg, il y a eu des manifestations anti-israéliennes – je les qualifie ainsi, et pas pro-palestiniennes. Dès le début de la crise de Gaza, nous avons appelé la communauté au calme et à la sérénité. Nous avons demandé aux gens de vivre normalement et de ne rien changer à leurs habitudes. 

A.J. : Pour les mois et les années à venir, quelle est la politique du SPCJ à Strasbourg ?

M.D. : J'ai toujours essayé - avec notre permanent et tous nos volontaires – de faire en sorte que les environs des  écoles, des synagogues et des autres lieux juifs ne soient pas barricadés, que les gens puissent bavarder tranquillement devant les synagogues ou sur les trottoirs devant les restaurants aussi longtemps qu'ils le souhaitent. Nous appelons à l'inverse à la prudence et à la vigilance de tous. Ce que nous voudrions, c'est avoir un centre communautaire entièrement ouvert. Pour ce faire, ce qu'il faudrait, c'est que chacun veille à qui rentre devant et derrière lui. C'est la première règle de sécurité, certainement la plus efficace. Nous ne voulons pas être cloîtrés.On ne se laissera pas emporter dans la mouvance de paranoïa et d'angoisse qui envahit souvent les gens, surtout lorsqu'ils ont vu les images qu'on a pu voir  en marge des manifestations.


«LDJ : un état d'esprit à dissoudre» 

A.J. : On dit de Strasbourg qu'elle est une ville douce à vivre pour les Juifs. Le restera-t-elle ? 

M.D. : Dans toutes les villes du monde, quand la sécurité est assurée correctement, la vie est douce et sereine. A Strasbourg on a la chance d'avoir une Direction départementale de la sécurité publique auprès de la préfecture du Bas-Rhin qui met tout en œuvre pour assurer la sécurité des biens et des personnes de la communauté juive. C'est fait dans un cadre particulier et spécifique. Je pense que si ça continue comme ça, avec l'aide des volontaires du SPCJ et la bonne volonté de tous, nous pourrons continuer à vivre normalement. 

A.J. : Que pensez-vous de l'idée de dissoudre la Ligue de défense juive ? 

M.D. : D'abord je ne sais pas s'il y a quelque chose à dissoudre. On ne peut dissoudre qu'une association qui a une existence juridique. Et je crois savoir que la LDJ n'est plus une association qui est déposée. 
   
Mais je veux dire que la vigilance c'est veiller à nous avant de s'occuper des autres. Les problème de la LDJ c'est qu'ils ont voulu, à Paris, s'occuper de gens qui étaient dans une manifestation. Cette manifestation était anti-israélienne et on y a entendu des propos antisémites, c'est une réalité. Mais ce n'est pas une raison pour mettre sa vie en danger d'une part, et d'autre part pour prendre le risque d'attirer un public aussi chaud et excité comme celui-là vers un lieu où se trouvaient d'autres Juifs qu'ils ont mis en danger. Ce qu'il faut dissoudre c'est cet état d'esprit. Les valeurs du SPCJ,  qui est une structure connue et reconnue par le ministère de l'Intérieur, c'est la protection de nos communautés dans le respect des lois républicaines et des valeurs juives que nous essayons de transmettre au mieux. Nos volontaires ne sont pas des va- t'en-guerre. Les volontaires du SPCJ font preuve d'un engagement sérieux, régulier et quasi professionnel tout au long de l'année qu'il faut saluer. Ils n'apparaissent pas et ne disparaissent pas au gré des événements et de l'actualité. 
Powered by Edreams Factory