Default profile photo

16 Octobre 2018 | 7, Heshvan 5779 | Mise à jour le 15/10/2018 à 18h16

Rubrique Culture/Télé

Laurie Cholewa : « Je n’ai aucun souci à parler de mon judaïsme ou de mes origines »

Rentrée médiatique bien chargée pour la jolie Laurie Cholewa qui sera par ailleurs aux commandes de la troisième édition de la soirée caritative « Leurs voix pour l’espoir » le 18 septembre prochain. Du beau monde pour une belle cause.

Actualité Juive : Parlons de ce concert donné au profit de la recherche contre le cancer du pancréas...

Laurie Cholewa : Il n’y a pas beaucoup de recul pour ce type de cancer dont l’incidence continue à augmenter. On n’en connaît pas vraiment les causes et, malgré des progrès, aucun traitement efficace n’a encore été identifié. 

A.J. : Vous présenterez cette soirée qui a été créée à votre initiative. Peut-on vous demander pourquoi cette cause vous tient particulièrement à cœur ?

L.C. : J’ai perdu mon père en trois mois. Il avait cinquante-cinq ans. Ca nous est tombé dessus comme ça. Depuis, je me suis fait un point d’honneur de lutter pour que les choses avancent. Tout reste à faire. 

A.J. : De nombreux artistes - chanteurs, animateurs, humoristes- seront réunis pour cette soirée unique dont les bénéfices seront reversés à la fondation ARCAD (Aide à la recherche en Cancérologie Digestive)....

L.C. : Ils seront nombreux et parmi eux Christophe Mahé, Benabar, Julie Zenatti, Dany Brillant, Dave, Elie Semoun, Amir, Olympe, Mickael Miro, Sofia Essaïdi... C’est vraiment une belle soirée en perspective : le sujet qui nous réunit est grave mais c’est, avant tout, place à la musique et à la fête. Les artistes se succèdent, se lancent entre eux. Notre but est que le public passe un bon moment sans que personne ne soit « plombé ». 

A.J. : Des médecins seront-ils présents ?

L.C. : Deux moments de la soirée sont réservés aux médecins, chercheurs et membres du personnel hospitalier qui viendront parler sur scène. 

A.J. : En dehors de la générosité du public qui pourra s’exprimer en fonction des possibilités de chacun, chaque place contribue aux efforts de recherche. Quels sont les tarifs ? 

L.C. : Les places vont de 30 e à 106 e selon les catégories, pour trois heures de musique. Prendre sa place constitue déjà une contribution appréciable. 

A.J. : Autre actualité, plus légère : on vous retrouve désormais quotidiennement dans la matinale de Chérie FM, aux côtés de Vincent Cerutti, du lundi au vendredi, de 6h à 9h. Comment se passe ce nouveau rendez-vous ? 

L.C. : Ca se passe très bien. On prend nos marques. Vincent rêvait de faire une matinale depuis longtemps et moi, ça fait quelques années que ça me trottait dans la tête. On s’entend bien, on est de la même génération et nous étions tous les deux des auditeurs fidèles de Chérie FM !

A.J. : Et vous officiez toujours sur TMC pour la présentation de primes musicaux...

L.C. : On a fait une spéciale Patrick Bruel en juillet et il y en aura d’autres tout au long de l’année.

A.J. : Un master de droit des affaires, des débuts sur Direct 8, une société de production et même, nous dit-on, 
un passé de mannequin...

L.C. : Ce n’est pas vraiment un passé de mannequin ! J’ai fait, en parallèle de mes études, du mannequinat pour des publicités. J’ai commencé la télé quand j’étais en licence. 

A.J. : Sans verser dans les stéréotypes, votre physique de grande brune à la peau mate n’évoque guère vos origines polonaises...  

L.C. : Je suis juive ashkénaze mais, bizarrement, il est vrai que je ressemble plutôt à une séfarade ! 

A.J. : Il semble que, contrairement à certains animateurs, vous évoquez de façon très naturelle votre judéité... 

L.C. : Je ne parle pas de mes opinions politiques ou autres en interview. Je les garde pour moi. En revanche, je suis très fière d’être juive et je n’ai aucun souci à parler de mon judaïsme ou de mes origines. 

A l’Olympia 
jeudi 18 septembre 2014 à 20h30. Réservations : 0 892 68 33 68 www.olympiahall.com ou points de vente habituels

Powered by Edreams Factory