Default profile photo

11 Décembre 2017 | 23, Kislev 5778 | Mise à jour le 10/12/2017 à 13h04

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique France/Politique

A Bourgoin-Jallieu, des insultes antisémites sur un commerce non juif

La devanture du commerce taguée dans la nuit du 9 au 10 septembre près de Lyon (Capture d'écran Twitter)

En arrivant mercredi devant son salon de coiffure, situé dans le centre-ville de Bourgoin-Jallieu, paisible bourgade de 26.000 âmes à proximité de Lyon, la propriétaire des lieux, non-juive, n’en est pas revenue : deux grandes croix-gammées ornaient ses vitrines, accompagnées d’une mot doux : sa…. de juive, et d’un brin d’olivier sommairement dessiné.

L’idée d’importation du conflit n’est plus une abstraction pour Mme C. directrice d’une franchise Jean-Louis David dans le centre-ville de Bourgoin-Jallieu. En arrivant devant le salon de coiffure où elle travaille, elle s’est aperçue que durant la nuit du 9 au 10 septembre deux croix gammées à l’envers, et une insulte à caractère antisémite, avaient été peintes en rouge sur la vitrine.  

« C’est honteux, s’insurge-t-elle. 70 ans après tout ce qui est arrivé à ce malheureux peuple, qu’on le laisse tranquille… ».


"Ma mère est italienne et mon père français"

Elle se rappelle qu’un tag à peu près similaire avait été peint sur un commerce à quelques mètres de chez elle.   Pense-t-elle que les menaces la concernaient directement ? « Oh non, vous savez, ma mère est italienne et mon père français ». C’est donc le « David » de l’enseigne qui a attisé la haine du tagueur nocturne, et la présupposée judaïté du fondateur de la chaîne de salons de coiffure.  

La direction a rapidement portée plainte, et salué la rapidité avec laquelle la mairie a fait effacer les inscriptions par une société spécialisée.
Powered by Edreams Factory