Default profile photo

17 Décembre 2017 | 29, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique France/Politique

Antisémitisme en France: l'explosion du passage à l'acte

Le mois de janvier, correspondant au pic de "l'affaire Dieudonné", a vu s'envoler le nombre d'actes antisémites (DR)

Les derniers chiffres de l'antisémitisme en France confirment la puissance de nuisance de la sphère Dieudonné et de l'importation du conflit israélo-palestinien.

+ 91%. Le chiffre est fort et illustre la grave dégradation du climat pour les Juifs de France depuis le début de l'année. Les actes antisémites ont quasiment doublé sur la période courant de janvier à juillet 2014, selon un communiqué publié jeudi par le Conseil représentatif des institutions juives. 527 actes ont ainsi été recensés, qu'il s'agisse d'actions ou de menaces visant une personne de confession juive.

"L'antisémitisme n'est pas le résultat d'affrontements communautaires. Il est la traduction d'une dérive violente de notre société dont les juifs sont les premières victimes. S'en prendre aux juifs, c'est agresser l'ensemble de la société française", a déclaré le président du CRIF, Roger Cukierman. 




Explosion du passage à l'acte 

L'analyse des chiffres révèle que les actes antisémites ont crû à un rythme plus élevé que les menaces. Les premiers, qui incluent les violences, les tentatives d'attentat ou les dégradations, ont augmenté de 126% contre "seulement" 79% pour les menaces. C'est donc une explosion du passage à l'acte que confirme cette étude.

Les pouvoirs publics, par le biais du ministre de l'Intérieur, ont réagi à la publication de ces chiffres. "Les actes antisémites sont en augmentation significative depuis le début de l'année. Nous l'avons constaté avec les représentants de la communauté juive, avec qui nous sommes en dialogue constant" a déclaré Bernard Cazeneuve au journal Le Monde. "Le gouvernement est déterminé à lutter résolument contre ces petites haines qui rongent la République de l'intérieur. Dès le mois de mai, j'ai décidé le renforcement de la protection de tous les lieux de culte."


La séquence Dieudonné et la guerre à Gaza comme effets déclencheurs

Deux périodes ont particulièrement contribué à la croissance de ces chiffres. D'abord, le mois de janvier qui coïncide avec "l'affaire Dieudonné" et avec la manifestation extrémiste "Jour de colère". La seconde séquence, plus proche, est concomitante au déclenchement des affrontements entre Israël et le Hamas.

Climat nauséabond, radicalisation des débats, importation du conflit: tous les ingrédients favorables au déchaînement des passions antisémites étaient réunis. De quoi contribuer à renforcer l'inquiétude des Juifs de France, de plus en plus sensibles au chant du départ vers Israël
 




   
Powered by Edreams Factory