Default profile photo

23 Février 2018 | 8, Adar 5778 | Mise à jour le 21/02/2018 à 18h26

Rubrique France/Politique

Avant le discours de Manuel Valls à la synagogue de La Victoire, Joël Mergui alerte sur la hausse de l'antisémitisme

Le Président du Consistoire central juge que "le malaise des Juifs signifie nécessairement que la société française commence à aller mal" (Capture d'écran Le Monde)

Alors que Manuel Valls s'exprimera ce soir à la Grande synagogue de la Victoire, Joël Mergui, président du Consistoire central et de Paris, appelle dans Le Monde d'aujourd'hui à prendre au sérieux le "signal d'alerte" de la communauté juive.

Si la conférence de presse de François Hollande aujourd'hui à 17 heures est particulièrement attendue, l'intervention de Manuel Valls ce soir à la Grande synagogue de la Victoire, à Paris, ne l'est pas moins, en tout cas dans les rangs de la communauté juive organisée. Le Premier ministre devrait notamment réagir à la hausse de l'antisémitisme en France et concomitamment à celle de l'alyah des Juifs de France vers Israël. 

C'est dans ce contexte que le Président du Consistoire central et de Paris, Joël Mergui, a accordé une interview au journal Le Monde en kiosque cette après-midi. Le diagnostic du leader communautaire sur les dynamiques en cours concernant les Juifs est pessimiste.

"Mes prédécesseurs ont géré la croissance de la communauté juive. Aujourd'hui, nous risquons de devoir gérer sa décroissance. Elle a cru en la France. Elle s'interroge aujourd'hui sur son avenir. De l'attitude de la société française, de sa réactivité au moment présent dépendra l'avenir de la communauté. Le djihadisme, qui fait partie de cette nouvelle forme d'antisémitisme, c'est une haine des juifs et de l'Occident, une haine des valeurs de la République qui sont complètement parallèles aujourd'hui."


Une société française malade

Les derniers chiffres publiés par le CRIF jeudi dernier, et confirmés par le ministère de l'Intérieur, révélaient une explosion des actes antisémites sur les sept premiers mois de l'année: 527 actes ont été recensés entre janvier et fin juillet 2014, soit une croissance de 91%.

Face à cette situation critique, M. Mergui appelle les pouvoirs publics mais aussi les acteurs de la société civile à s'engager dans un combat qui fondamentalement dépasse la seule communauté juive. 

"Le malaise des juifs dans une société signifie nécessairement que cette société commence à aller mal. Elle doit se réveiller."
Powered by Edreams Factory