Default profile photo

04 Juillet 2020 | 12, Tammuz 5780 | Mise à jour le 03/07/2020 à 09h28

Jeûne du 17 Tamouz : 03h25 - 22h45

Rubrique France/Politique

Alain Soral et Dieudonné se lancent en politique

Le nouveau parti devrait prendre pour nom "Réconciliation nationale"

Le site d’information MediaPart révèle que Dieudonné et Alain Soral seraient sur le point de créer un parti politique en commun.

Une union attendue par les antisémites ou antisionistes de tous poils. Forts de leur popularité respectivement acquise sur le net et les planches de théâtre, l’humoriste et le pamphlétaire, chefs de file de l’antisémitisme en France, envisagent de donner à leurs « talents » et leur rhétorique un cadre plus institutionnel, selon le pure player Mediapart. L’expérience du Parti Antisioniste, qui a été un premier laboratoire, semble avoir vécu. Les propos d’Aymeric Chauprade, conseiller international du parti d’extrême-droite, beaucoup trop favorable à Israël au goût d’Alain Soral et de Dieudonné, ont donc motivé cette décision.

 

Chauprade déclarait :

« Un vrai patriote français doit […] refuser l’idéologie et les constructions intellectuelles simplistes lui désignant un ennemi mondialiste imaginaire contre lequel il faudrait mener une révolution mondiale. Israël n’est pas l’ennemi de la France. La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi : le fondamentalisme islamique sunnite. »

 Ou encore :

« Mon combat politique ne s’articule pas autour de la lutte contre le sionisme ! »

 

"Réconciliation nationale", la riposte au FN

Ces propos ont ulcéré Alain Soral qui avait participé à la campagne de Jean-Marie Le Pen pour les élections présidentielles de 2007. De même, le président d’honneur du FN avait participé aux universités d’été de l’association d’Alain Soral, Egalité et Réconciliation. 

 


La perspective de « Réconciliation nationale » - tel est le nom du futur parti - donnera raison a posteriori à Manuel Valls qui comparaient les spectacles donnés par Dieudonné au théâtre de la Main d’Or à des meetings politiques. L’humoriste, interdit de spectacles à Nantes ou Orléans, entrera ainsi officiellement une fois pour toute dans l’arène politique. Quant à Alain Soral, ses supporters pourront désormais donner dans le culte d’un chef et non d’un maître à penser.


Une direction bicéphale? 

Dans les faits, la création de ce parti serait un coup dur pour le FN qui profitait indirectement des retombées de Dieudonné, et directement de celles d’Alain Soral, ce dernier ayant créé Egalité et Réconciliation afin de soutenir le parti des Le Pen. Mais, bien plus croustillant : laquelle de ces deux fortes personnalités dirigerait le parti ?

Powered by Edreams Factory