Default profile photo

04 Juin 2020 | 12, Sivan 5780 | Mise à jour le 03/06/2020 à 08h06

Chabbat Nasso : 21h31 - 22h56

Rubrique Israël

Pour Israël, les terroristes libérés sous l'accord Shalit puis arrêtés resteront bien en prison

Des prisonniers palestiniens libérés en décembre 2011 dans le cadre de l'accord pour la libération de Guilad Shalit (Flash 90)

Ils avaient été libérés en échange de la vie de Guilad Shalit, de nouveau arrêtés après l’enlèvement des trois adolescents au mois de juin en Cisjordanie. Israël refuse de remettre en liberté les terroristes du Hamas.

Après les avoir utilisés comme monnaie d’échange pour relâcher le soldat deTsahal en 2011, le Hamas veut de nouveau obtenir la libération des mêmes terroristes, mais cette fois en échange de la consolidation du cessez-le-feu avec Israël. Ces activistes islamistes avaient été arrêtés par Tsahal en juin dernier, quand les forces de sécurité israéliennes ratissaient toute la Judée à la recherche de Naftali, Eyal et Gil-Ad, les trois adolescents enlevés et assassinés par une cellule du Hamas.

Israël, qui a accepté la médiation de l’Egypte pour stabiliser la situation après l’opération Bordure Protectrice, n’est disposé à discuter – indirectement – avec le Hamas, que de ce qui concerne la Bande de Gaza. C’est ce qu’a indiqué un des responsables israéliens proches du dossier. Pas question de laisser le Hamas sortir de ce cadre pour faire monter les enchères.


Récupérer les dépouilles des soldats Oron et Goldin

En revanche, Israël serait prêt à relâcher des terroristes capturés à Gaza pendant l’opération militaire, pour récupérer les dépouilles du sergent Shaul Oron et du capitaine Hadar Goldin, que le Hamas garde comme monnaie d’échange.

Le 24 septembre, les délégations israélienne et palestinienne s’étaient retrouvées pour une première session de pourparlers au Caire. Le Hamas exige la levée du bouclage de la Bande de Gaza. Israël réclame le désarmement des factions terroristes.

Powered by Edreams Factory