Default profile photo

03 Juin 2020 | 11, Sivan 5780 | Mise à jour le 03/06/2020 à 08h06

Chabbat Nasso : 21h31 - 22h56

Rubrique Israël

Pourquoi une nouvelle Intifada a peut-être déjà commencé en Israël

La carcasse de la voiture dont le conducteur a attaqué un tramway mercredi à Jérusalem (Flash 90).

Le Premier ministre israélien veut se donner tous les moyens de ramener la sécurité dans la capitale. Mais cette fois, il faut combattre un terrorisme de l'intérieur.

Le terroriste qui a lancé sa voiture mercredi soir contre la station de tramway de la Colline des Munitions, tuant la petite Haya Zissel Braun
âgée d'à peine trois mois, était un activiste du Hamas. Il était aussi un habitant du quartier de Silwan à Jérusalem-est et avait une carte d'identité de résident israélien.

La violence qui secoue depuis 4 mois la capitale israélienne, de plus en plus de responsables de la sécurité la considèrent comme une nouvelle intifada. Seulement, elle ne fonctionne pas comme les précédentes. Ce mouvement insurrectionnel des Arabes de Jérusalem est à la fois d'origine populaire et soutenu et encouragé par les organisations palestiniennes de Cisjordanie et de la Bande de Gaza. Les actes de violence se déroulent à l'intérieur de la capitale israélienne et sont le fait de résidents israéliens. Ce qui veut dire que le maintien de l'ordre n'est pas de la compétence de Tsahal mais de la police et que les règles qui s'appliquent sont celles du code pénal et non du droit de la guerre.


Le gouvernement exige des peines plus sévères contre les émeutiers

Pourtant, il ne s'agit pas de simple délinquance urbaine, ni « d'accidents », comme l'a prétendu un rapport du Consulat américain. Ce n'est que cette semaine que le commandant de la police Yohanan Danino a ordonné de déployer des renforts supplémentaires, de dépêcher dans la capitale les compagnies spécialisées dans la lutte anti-émeute et de mettre sur pied une nouvelle unité spécialement formée à la répression des violences de Jérusalem.

Le gouvernement a également ordonné au Parquet de requérir des peines beaucoup plus sévères contre les émeutiers et notamment contre les mineurs, de plus en plus nombreux à participer aux attaques. Jérusalem est clairement entrée dans une spirale terroriste, qui exige une reprise en main urgente. « Si l'on n'agit pas très vite, les quartiers juifs périphériques de Jérusalem vont connaitre le même sort que les localités juives périphériques de Gaza » avertit le Président de la Knesset Yuli Edelstein. 

Powered by Edreams Factory