Default profile photo

11 Août 2020 | 21, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Réé : 20h49 - 21h58

Rubrique France/Politique

Interview

Claude Goasguen: « Dans ces moments très difficiles pour Israël, cette résolution sur un Etat palestinien est inadaptée »

Crédit photo : DR

Claude Goasguen, Député-Maire UMP du 16e arrondissement de Paris, a confié à « Actualité Juive » son opposition à la résolution au moment où un attentat ensanglantait une synagogue à Har-Nof.

Actualité Juive: Que penser de ce projet de résolution ?

Claude Goasguen : Je voterai contre. Je ne l’ai pas encore lue, elle est encore en discussion au sein du groupe socialiste où il y a d’âpres discussions. Cette résolution est une mauvaise idée, une procédure d’intention qui sera sans conséquences à tout niveau, diplomatique et juridique. C’est un voeu. Son intérêt politique est de permettre à Laurent Fabius de s’appuyer sur un vœu du PS. Mais ce n’est pas sérieux de faire pas des vœux pieux comme cela, en l’air ! Le seul impact sera électoraliste. Le PS est en difficulté avec la communauté musulmane depuis le mariage pour tous et lui fait un clin d’œil politicien. Ce n’est pas à la hauteur des enjeux du Proche-Orient. 

A.J.: Le calendrier est-il favorable ? 

C.G. : Pas du tout ! Cet été, notre pays a connu des manifestations violentes liées à la question palestinienne qui ont dégénéré et donné lieu à de graves propos antisémites . Avec cette résolution, le gouvernement ranime les querelles au plan intérieur au lieu de raccommoder les pro-palestiniens et les pro-Israël. Dans cette période critique de djihadisme, il faut pousser à plus de retenue et à la réconciliation. Le PS joue avec le feu. Le foyer était en train de s’éteindre, cela va ranimer des tensions. Pour ces raisons, la mise en place de cette résolution me paraît totalement négative. La majorité de l’UMP y est hostile et votera contre, pour des raisons de fond et de forme. En plus, avec l’attentat de ce mardi 18 novembre, on voit que les terroristes du Hamas sont les mêmes que ceux de Daech. Le terrorisme ne se divise pas, il se combat. C’est un moment très difficile pour Israël qui rend encore plus inadaptée cette résolution.

A.J.: Au moment du vote à l’UNESCO, vous aviez été premier signataire d’une pétition contre : quelque chose de similaire se prépare-t-il ? 

C.G. : Pour le moment, non. Tout le monde est surpris de voir cette résolution surgir maintenant. Parce que la Suède et la Grande-Bretagne l’ont fait, alors la France devrait le faire ? Cette résolution ne changera rien. Tout ça pour ça ? C’est factice et odieux. De deux choses l’une : ou on mène une politique, ou on ne la mène pas, mais pas d’effet d’annonce ! C’est inattendu et inutile. Cela va développer en France une ambiance dont on n’a pas besoin. On a besoin de réconciliation, pas de sujets clivants.

Powered by Edreams Factory