Default profile photo

07 Août 2020 | 17, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Ekev : 21h01 - 22h12

Rubrique Sport

L'incroyable histoire de Guy Alliel, ancien joueur de football professionnel devenu orthodoxe

Crédit photo : DR

Dans les années 80, ce milieu défensif pouvait embrasser une carrière professionnelle à l’Olympique lyonnais. Mais porté par sa foi, il en a décidé autrement. Portrait.

Il le dit lui-même aujourd’hui. A l’époque, il faisait partie des plus grands talents issus du centre de formation de Lyon. Après avoir fait ses débuts dans un club de son quartier à la Duchère, il passe avec succès un stage à l’OL qu’il intègre à l’âge de 15 ans. « Ensuite, j’ai gravi tous les échelons avant de signer un contrat professionnel de cinq ans », se souvient pour notre journal Guy Alliel. Le coach de l’époque, un certain Raymond Domenech, croit beaucoup en lui. Six mois plus tard, le jeune homme de 21 ans se marie et assiste un soir à un cours de Torah.


La rencontre avec la pensée Hassidout

Le tournant de sa vie. « C’était un cours de Hassidout. La flamme qui était en moi s’est révélée. Quand je suis rentré à la maison, j’ai dit à ma femme que j’arrêtais tout. » « Tout », pour désigner sa future carrière de footballeur professionnel qui s’offrait à lui. « Mon père et mes deux frères, qui sont des mordus de ballon rond, n’ont pas compris au départ ma démarche. Pour eux, c’était une catastrophe (rires). Aujourd’hui, ils sont fiers de moi. » Le staff de l’OL et ses coéquipiers sont évidemment stupéfaits par sa décision. « Je reconnais que, pour un non-juif, tout plaquer comme je l’ai fait est inimaginable, plaisante Guy Alliel. Mais tout le monde, des joueurs à Domenech, ont respecté mon choix. »

Lors de ses derniers entraînements à l’OL, le joueur s’y rend coiffé d’une kippa. « J’étais dans un processus de Téchouva (retour vers la pratique du judaïsme). Il m’était désormais inconcevable de jouer des matchs le shabbat ». A 22 ans, Guy Alliel modifie donc tous ses plans. Il monte une entreprise de nettoyage dans la région. Parallèlement, il pratique le foot tous les dimanches pendant une dizaine d’années avec le Maccabi de Villeurbanne. Aujourd’hui, père de huit enfants, il est toujours à la tête de sa société. Ne pratique plus son sport préféré, mais continue à le suivre « avec plus de distance ».

Powered by Edreams Factory