Default profile photo

02 Décembre 2020 | 16, Kislev 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Culture/Télé

Télé. Dans les coulisses du programme nucléaire israélien

Crédit photo : DR

Ce documentaire « explosif » raconte l’histoire du programme nucléaire israélien. Un sujet toujours tabou qui s’accompagne de révélations officiellement contestées.

Posséder l’arme nucléaire, c’est s’assurer d’une certaine force de dissuasion en cas d’attaque, même si cette arme n’a pas été utilisée depuis la Seconde Guerre mondiale. Depuis sa fabrication, mais encore plus aujourd’hui, la problématique du nucléaire à des fins militaires est paradoxale. Cinq pays sont juridiquement reconnus comme des Etats dotés de l'arme nucléaire par le Traité de non-prolifération nucléaire. Il s’agit de la Russie, de la Chine, de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis. Mais la force destructrice de la bombe conduit ces pays à vouloir limiter, empêcher, interdire d’autres nations de s’accaparer cette technologie.

Pour Israël, le nucléaire à des fins militaires est classé secret d’État. Mordechai Vanunu, un ancien technicien de la centrale nucléaire de Dimona, qui a fait des révélations à la presse anglaise en 1986, passera 18 ans en prison. Comme le montre ce documentaire de 2012, réalisé par Dirk Pohlmann, l’État hébreu a choisi d’adopter comme stratégie de communication un double langage basé sur une « ambiguïté délibérée ». Officiellement, Israël ne dit pas être doté de l’arme nucléaire, mais ne dit pas non plus ne pas en être doté. On estime que le pays possède entre 100 et 400 ogives, avec des bombes à neutrons, des mini-bombes à hydrogène, et des missiles de croisière. 


Rôle de la Shoah

Le documentaire explique comment Israël est devenu l'une des grandes puissances nucléaires, avec le soutien de l'Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne et des États-Unis. La Shoah joue évidemment un rôle considérable dans la volonté de se doter d’une telle puissance de frappe, avec comme message, « plus jamais ça ». Différents scandales sont évoqués, comme l’affaire de l’USS Liberty, le partenariat avec le régime de l’apartheid en Afrique du Sud…   

Ce film permet aussi de mieux appréhender les enjeux actuels avec l’Iran par exemple.

Sur ARTE : « Israël et le tabou de la bombe », vendredi 5 juin, 10h20.

Powered by Edreams Factory