Default profile photo

22 Septembre 2020 | 4, Tishri 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Haazinou - Chabbat Chouva : 19h06 - 20h09

Rubrique France/Politique

Pour Edgar Morin, « l’Islam a protégé les juifs depuis son origine et Israël est devenu son ennemi »

Le sociologue Edgar Morin (DR)

Le philosophe Edgar Morin vient d’offrir sur Twitter une analyse sur l’Europe, l’Islam, les Juifs et Israël, qui devrait vite prêter à polémique.

 On savait la vision très particulière d’Edgar Morin sur le conflit israélo-palestinien manifestée par un article du Monde « Israël-Palestine : le cancer » publié le 4 juin 2002 : « les juifs d'Israël, descendants des victimes d'un apartheid nommé ghetto, ghettoïsent les Palestiniens. » Une longue procédure judiciaire menée par France-Israël et avocats sans frontières avait suivi pour aboutir à une relaxe au motif que la tribune relevait de la liberté d’expression.

Ce vendredi 8 mai 2015 – ladate a-t-elle était choisie au hasard ? –, le philosophe a posté deuxtweets qui pourraient de nouveau mettre le feu aux poudres.

« L’occident chrétien a persécuté les juifs depuis son origine et Israël est devenu son champion. »

 « L’Islam a protégé les juifs depuis son origine et Israël est devenu son ennemi. »


A voir de plus près, ces deux tweets parallèles ont de nombreuses conséquences. L’Occident est aux yeux d’Edgar Morin une entité politique unique dont la caractéristique principale serait d’être chrétien, desa naissance jusqu’à nos jours. Plus encore, l’Islam n’est pas une religion mais une entité politique similaire à celle que peut-être« l’occident ». Cette entité est par ailleurs une et indivisible.

Aux yeux d’Edgar Morin, l’existence d’Israël pour l’Occidentest nécessairement liée à la persécution des juifs. A l’inverse, l’existence d’Israël serait une forme d’ingratitude des juifs vis-à-vis de l’Islam qui lesavait pourtant protégés. Schématiquement, la persécution de l’occident transforme les juifs en Israël alors que la protection de l’Islam transforme les juifs en ennemis ingrats.

 

Assertions discutables

Reste qu’historiquement, les assertions d’Edgar Morin sont plus que discutables. La protection des juifs en Dar-el-Islam paraît toute relative. L’exemple du fantasme de l’âge d’or andalou est très significatif.C’est certes l’occasion d’un grand partage de connaissances et une étapedécisive de la translatio studiorum (passage de la pensée grecque en Europe par l’intermédiaire des savants juifs la recevant des penseurs musulmans) mais rien n’empêche que les juifs soient victimes de violences. A Cordoue en 1011, à Saragosse en 1039, et surtout à Grenade en 1066, les populations juives sont massacrées. En 1148, les Almohades détruisent plusieurs communautés juives par conversion ou exil forcés.

En somme, même l’âge d’or andalou supposément idéal dans les rapports judéo-musulmans est une période de persécutions. Paradoxalement, ces ont des historiens juifs allemands du XIXè siècle comme Graetz qui développeront ce mythe en réaction aux brimades chrétiennes en Europe.

L’usage de ce mythe par Edgar Morin permettrait de voir dans le sionisme et la réédification de l’Etat d’Israël le responsable d’une harmonie brisée entre juifs et musulmans.

Concernant la persécution des juifs en« occident chrétien », Edgar Morin semble vouloir montrer que lacréation d’Israël et son rang de champion de l’Etat juif seraient des compensations aux persécutions assénées. Encore un exemple de l’idéologie prenant le pas sur la raison. Edgar Morin est pourtant philosophe.

Powered by Edreams Factory