Default profile photo

01 Avril 2020 | 7, Nisan 5780 | Mise à jour le 31/03/2020 à 09h35

Rubrique Monde juif

Diplômé de l'université, il enregistre son discours pour ne pas profaner le chabbat

Don Greenberg (CHABAD.ORG)

Afin de ne pas violer les lois du chabbat, un étudiant a enregistré à l’avance le discours qu’il devait prononcer lors de la cérémonie marquant la fin de ses études.

Il s’appelle Don Greenberg. Originaire de la ville de Teaneck dans le New Jersey, il vient de finir ses études d’ingénieur à l’Université de Binghamton (dans l’Etat de New York). Il avait été choisi, voici des semaines, par ses condisciples pour faire le discours lors de la cérémonie de remise des diplômes.

Seulement, il y avait un petit problème : ladite cérémonie se déroulait le samedi et Don Greenberg, en tant que « chomer chabbat », ne pouvait ni ne voulait parler dans un micro puisque la loi juive l’interdit en ce septième jour. Désireux tout de même de répondre aux attentes, l’étudiant a trouvé une solution qui a été acceptée par l’Université. Il a enregistré à l’avance le fameux discours. Tout en plaisantant sur le fait qu’il allait être sur l’estrade, en ce samedi, et se demander pourquoi sa voix était si haut perchée.


Grand écran

Mais tout s’est bien passé. Le public a pu voir Don Greenberg sur grand écran non seulement prononcer le discours attendu mais aussi expliquer pourquoi ce dernier avait été préenregistré. « Cela me rappelle Sandy Koufax (une des légendes du baseball américain) lorsqu’il a refusé de tenir le poste du lanceur lors du pre-mier jeu des Championnats mondiaux en 1965 parce qu’il se déroulait le soir de Kippour. Son courage a donné à beaucoup de juifs la force de ne pas faire de compromis avec leur judaïsme », a commenté le rabbin Aaron Slonim qui dirige le centre ‘habad sur le campus de Binghamton. 

Powered by Edreams Factory