Default profile photo

01 Avril 2020 | 7, Nisan 5780 | Mise à jour le 31/03/2020 à 09h35

Rubrique Culture/Télé

A la télé ce soir: Patrick Bruel chante pour l'association Pasteur-Weizmann

Crédit photo : DR

Pour les 40 ans de l’association Pasteur-Weizmann, Patrick Bruel a offert un concert exceptionnel. Hasard de la vie, il s’est déroulé quelques jours après les attentats en France.

Patrick Bruel est un homme multicartes, qui peut encore l’ignorer ? Pour ce programme, c’est de Bruel, chanteur, dont il est question. L’artiste a été choisi par l’association Pasteur-Weizmann, à l’occasion de ses 40 années d’existence, pour un concert à l’Opéra Garnier avec un orchestre symphonique dirigé par Stéphan Gaubert.

Le Conseil Pasteur-Weizmann, créé en 1975, lutte pour promouvoir une collaboration active entre deux instituts de haut niveau, Pasteur, en France, et Weizmann, en Israël, pour les accompagner dans la lutte contre le cancer. Les fonds collectés auprès de l’opinion publique sont ensuite répartis à parts égales entre ces deux instituts. L’association est donc aussi le symbole de la coopération entre la France et Israël sur la recherche scientifique. Dans cette période où certains appellent au boycott de l’État hébreu, c’est un beau message de rassemblement. 

Le choix de Patrick Bruel pour incarner cet anniversaire est donc tout à fait pertinent. C’est l’occasion de l’entendre interpréter ses plus grands tubes, grâce aux caméras du réalisateur Serge-Khalfon qui ont filmé l’évènement. De « Casser la voix » à « Place des Grands Hommes », Bruel se fait et nous fait plaisir. Il a également invité Julien Clerc pour une version en duo de « Je te mentirais ». Ce spectacle a réservé son lot de surprises avec la soprano Estelle Andrea. 

Ce concert a été enregistré le 12 janvier dernier, soit le lendemain des marches nationales contre le terrorisme. Forcément, cela a été l’occasion de s’associer aux hommages rendus aux victimes de la barbarie. Patrick Bruel a donc réuni sur scène le chanteur israélien engagé Idan Raichel et la nouvelle star du raï Youness El Guezouli, pour une chanson inédite, « Pourquoi ne pas y croire », interprétée en français, en arabe et en hébreu.



Un clin d’œil qui ne changera peut-être pas la face du monde, mais toujours salutaire. 

Sur France 2 : « Patrick Bruel, le concert symphonique », mercredi 24 juin 2015, 22h40.

Powered by Edreams Factory