Default profile photo

15 Décembre 2017 | 27, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique France/Politique

Le groupe pro-palestinien UJFP victime d’un canular: Ulcan a-t-il encore frappé ?

Un dirigeant de l’UJFP a vu un commando du Raid débarquer chez lui en pleine nuit

L’action – particulièrement spectaculaire - n’a pas encore été revendiquée. Mais beaucoup y voient la signature du pirate informatique Gregory Chelli, alias Ulcan, basé à Ashdod en Israël qui, depuis des années, choisit ses cibles dans la nébuleuse anti-israélienne et anti-juive. Tard dans la nuit du lundi au mardi 9 juin, la police marseillaise reçoit un appel d’un homme affirmant avoir « battu sa femme ». Aux fins de vérification, les policiers rappellent le numéro et tombent sur le même individu qui leur indique cette fois que  sa femme « est morte » et qu’il attend les forces de l’ordre « avec un fusil ».  Immédiatement un commando du RAID est envoyé à l’adresse correspondant au numéro de téléphone.

Les hommes cagoulés et surarmés de l’unité d’élite de la police nationale débarquent ainsi aux alentours d’1 h30 chez Pierre Stambul, membre du bureau de l’Union juive française pour la Paix (UJFP), une association pro-palestinienne d’extrême-gauche très active dans la campagne pour le boycott d’Israël. A cette heure, Pierre Stambul dort profondément. Les hommes du RAID utilisent la procédure habituelle : porte défoncée, neutralisation immédiate du suspect, fouille brutale de l’appartement. Malgré les protestations  du militant pro-palestinien, ce dernier est emmené sans ménagement en garde-a-vue au commissariat. Il ne sera relâché qu’à la mi journée après que les policiers aient constaté leur bévue.


Mode opératoire

On ignore qui est à l’origine de ce canular. Mais la méthode fait songer à celles employées depuis plusieurs années par le pirate informatique Ulcan qui, dans le passé, a réalisé des opérations similaires contre la radio France Inter et contre un journaliste du site Rue 89. Manifestement l’auteur de l’action contre Pierre Stamboul bénéficie de sérieuses compétences informatiques. « De mémoire, c’est la première fois que des policiers se font piéger par un contre-appel et que le pirate parvient à leur répondre au téléphone », a souligné le préfet des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez. Dans un communiqué, l’UJFP a dénoncé cette action visant, selon elle,  à empêcher Pierre Stambul de participer à un meeting pour le boycott d’Israël  organisé mardi soir à Toulouse  par l’UJFP et le comité BDS.

Powered by Edreams Factory