Default profile photo

22 Septembre 2020 | 4, Tishri 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Haazinou - Chabbat Chouva : 19h06 - 20h09

Rubrique France/Politique

Courriers vers Israël: soupçons de malveillance au sein de La Poste

Des lettres dont la mention Israël a été barrée et remplacée par Palestine, colis volontairement détériorés… (DR)

Le BNVCA ainsi que le député Meyer Habib souhaitent que les réclamations d’expéditeurs et destinataires de courriers en Israël donnent suite à l’ouverture d’une enquête.

Lettres qui mettent plusieurs semaines voire des mois à arriver, lorsqu’elles arrivent enfin ; lettres dont la mention Israël a été barrée et remplacée par Palestine, colis volontairement détériorés… Autant de faits qui semblent toucher de façon assez singulière les envois entre la France et Israël. Après avoir été alerté de plusieurs cas de ce type, le Bureau National de Vigilance, BNVCA, de Sammy Ghozlan a décidé de s’emparer du problème. Il a demandé, le 15 mai, à la direction des Postes d’enquêter suite à la réclamation d’une expéditrice qui, depuis la France, avait envoyé un mois plus tôt un courrier à son fils habitant Jérusalem. « Selon la requérante, sur le pli expédié, la destination Israël a été rayée par un inconnu et remplacée par Palestine, avec le dessin d’un cœur », explique le BNVCA.

Pour l’association qui lutte contre l’antisionisme et l’antisémitisme, il s’agit « d’identifier l’auteur de cette falsification et de cette malveillance manifeste [et de le] sanctionner à la mesure de la faute intentionnelle ». Dans la foulée, le BNVCA a également saisi le ministère de la Culture et de la Communication. « Nous avons déjà reçu une vingtaine de plaintes de ce type, explique Sammy Ghozlan. Ce sont parfois aussi des courriers qui n’arrivent jamais, alors que les adresses du destinataire et de l’expéditeur ont clairement été mentionnées. La Poste doit faire la lumière sur ces agissements. Elle est tenue à une obligation de résultats. Quant à ses fonctionnaires et salariés, ils sont tenus à un devoir de réserve ».


La Poste serait prête à ouvrir une enquête

Meyer Habib, le député UDI des Français de l’étranger s’inquiète, lui aussi, de ce phénomène qui touche de manière particulière ses administrés qui vivent en Israël. « Ces cas concernent en particulier des certificats de vie, indispensables pour percevoir les pensions de retraite. Beaucoup sont persuadés qu’il s’agit de faits de malveillance motivés par l’antisémitisme de quelques agents de la Poste ou d’un service public », explique-t-il, ajoutant avoir reçu un appel du directeur général de la Poste, Jacques Savatier, qui se dit prêt à ouvrir une enquête.

Pour Meyer Habib, il faut désormais « démontrer que loin d’être des cas isolés ou de simples coïncidences, ces dysfonctionnements traduisent un problème persistant ». Et pour cela, il demande à tous ceux qui ont été confrontés à ce genre d’agissements d’en fournir les preuves, accompagnées d’attestation sur l’honneur et de photocopie de leur pièce d’identité à maître Gérard Benichou*, conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger pour Jérusalem, chargé de centraliser les réclamations. 


Powered by Edreams Factory