Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique France/Politique

Télé: Envoyé spécial revient sur « L’arnaque au président »

L'émission de France 2 a enquêté sur les affaires de « l’arnaque au président » qui actuellement défraient la chronique.

« Vous allez traiter une opération financière que devra rester confidentielle pour la sécurité de l’entreprise. Veuillez virer x euros sur le compte n° xxx. Je le répète, la confidentialité absolue est de mise. Je vous remercie de votre coopération.Bien à vous. »

Bien sûr, le corps des messages réels est sans doute différent et bien plus efficace, mais ainsi est la première étape de la fameuse arnaque dite « au président » dont Gilbert Chikly serait le principal instigateur. Se décrivant comme le roi de« la déballe », ce dernier tient est une sorte de commercial de génie qui a fait de l’escroquerie « sans arme ni haine ni violence » un art.

 Se faisant passer pour le président des entreprises qu’il cible, il envoie à leurs comptables un mail demandant d’effectuer un virement bancaire à partir du compte de la société.C’est aussi directement un appel téléphonique – parfois dix en une heure !– dans lequel il presse le/la comptable de procéder à l’opération. L’employé cède souvent. En tout, ce seraient près de 360 millions d’euros qui auraient ainsi été subtilisés à des entreprises françaises. L’Olympique de Marseille ferait partie des victimes.


Procès en cours

Conviction, persuasion,subtile utilisation des leviers psychologiques, l’arnaque nécessite de la partde son auteur un talent que n’aurait pas renié Frank Abagnale Jr., escroc de haut vol des années 1960 qui fut interprété par Leonardo diCaprio dans le film« Attrape-moi si tu peux » (« Catch me if You can »)réalisé par Steven Spielberg.

Un procès est actuellement en cours en France. Gilbert Chikly a fui en Israël.

Powered by Edreams Factory