Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique Monde juif

New York dans la rue pour fêter Israël

40 000 personnes ont défilé à New York dans le calme et la bonne humeur. (DR)

La Cinquième Avenue de New York s’est colorée d’une nuée de drapeaux bleu et blanc, dimanche, pour la 51e Celebrate Israel Parade. Plus de 40 000 personnes ont déambulé, comme chaque année, sur la plus prestigieuse artère de la Big Apple pour célébrer l’Etat hébreu.

Parmi les quelque 250 organisations représentées, de nombreuses écoles juives, associations et synagogues venues des quatre coins des Etats-Unis. Les participants ont défilé à pied ou à bord de chars décorés spécialement pour l’occasion.

 En tout, plus d’une centaine de milliers de personnes se sont jointes aux festivités qui se sont poursuivies dans l’après-midi, par un concert dans Central Park, interrompu par la pluie, et un festival israélien au Pier 94, une salle d’exposition de l’Ouest de Manhattan. Au programme : stands de cuisine israélienne, défilés de mode et rencontres avec différentes start-ups, illustrant la diversité et le dynamisme de l’Etat juif.

 « Chaque année, Celebrate Israel est l’occasion pour le public new-yorkais de découvrir l’impact que ce petit pays a sur le monde, que cela soit dans le domaine de l’agriculture, de la médecine ou des nouvelles technologies » a souligné le rabbin Michael Miller, organisateur de Celebrate Israel et vice-président du Jewish Community Relations Council of New York (JCRNY). « Mais ce grand rassemblement est aussi une manière de communiquer au monde entier l’importance de notre amitié pour Israël, de la part de Juifs comme de non-Juifs ».

La parade a été lancée en 1964 par un groupe de Juifs américains et israéliens. Parmi eux, Haim Zohar, envoyé par Israël aux Etats-Unis comme agent de liaison, pour y développer des liens solides entre les USA et le jeune Etat hébreu. Aujourd’hui, l’Israel Day Parade est l’un des festivals les plus populaires à New York.

Dimanche, en tête du défilé, le maire de New York, Bill de Blasio était accompagné du ministre israélien Ofir Akunis. « Israël et les Etats-Unis partagent des valeurs communes » a affirmé à la presse le ministre sans portefeuille et ex-porte parole de Benjamin Netanyahou. « Le passé et le futur de ces deux pays sont liés. Israël doit beaucoup aux USA et à ses citoyens qui se sont toujours tenus à nos côtés, même lorsque nous sommes en désaccord » a-t-il souligné, en faisant référence aux relations tendues actuelles entre Barack Obama et son homologue israélien.

« Fier de marcher aujourd’hui pour soutenir un futur de paix et de sécurité pour Israël » a twitté de son côté le maire démocrate et catholique de New York qui a également été filmé, dansant avec un groupe de juifs hassidiques sur l’air de “Shalom Aleikhem”.

A Central Park, le ton était plus marqué à droite. « Comment peut-on négocier avec l’Iran lorsque son peuple descend dans les rues aux cris de “Mort à Israël” ? » a lancé l’ancien pasteur Mike Huckabee, candidat à l’investiture républicaine en vue de la présidentielle de 2016. « La seule manière d’obtenir la paix en Israël, c’est de ne jamais diviser Jérusalem » a déclaré ce fervent supporter de l’Etat juif.

Si les manifestations se sont dans l’ensemble déroulées dans le calme et la bonne humeur, de petits groupes d’opposants à Israël ont toutefois tenté de faire entendre leurs voix. C’est notamment le cas de plusieurs dizaines de juifs ultra-orthodoxes Neturei Karta qui ont été repoussés par la police, ultra-mobilisée dimanche, pour éviter tout débordement ou attaque terroriste, cinq mois après les attentats parisiens.

Powered by Edreams Factory