Default profile photo

02 Juillet 2020 | 10, Tammuz 5780 | Mise à jour le 02/07/2020 à 08h54

Chabbat 'Houkat - Balak : 21h38 - 23h01

Rubrique Israël

Avec la vidéo "L'Etat islamique d'Iran est comme l'Etat islamique", Israël poursuit son offensive médiatique

Capture d'écran de la vidéo.

Une vidéo animée,publiée mardi sur internet, suscite de nombreuses réactions, souvent partagées, sur la Toile.

La diplomatie israélienne est bien décidée à utiliser les potentialités des réseaux sociaux et la puissance de feu des vidéos virales pour faire passer ses messages. Mardi, un nouveau clip est apparu sur le net, "The Islamic State of Iran - like ISIS. Just much bigger", l'Etat islamique d'Iran [est] comme l'Etat islamique. Simplement plus fort". La mise en parallèle de l'organisation djihadiste sunnite, devenue en l'espace de dix huit mois le groupe terroriste le plus connu au monde, avec la République islamique d'Iran, dont le nom officiel a été volontairement détourné par les communicants israéliens, a un objectif évident: alerter l'opinion publique internationale sur l'immense danger représenté par un Iran doté de l'arme atomique. 

La communauté internationale (P5+1)  mène actuellement des négociations avec l'Iran en vue d'un meilleur contrôle des activités nucléaires iraniennes. Fixée initialement au 30 juin, la date butoir de ces délicates discussions a finalement été repoussée au 7 juillet. Jérusalem s'inquiète publiquement depuis des mois de la signature d'un "mauvais accord" qui ne réglerait que temporairement et partiellement la question nucléaire iranienne, considérée par le gouvernement Netanyahou comme la menace numéro 1 de l'Etat hébreu.


Le 2e cartoon en quelques semaines

"Imaginez l'Etat islamique construisant des bombes atomiques. Bien, peut-être n'est-ce pas si difficile à imaginer" déclare la vidéo, surfant sur la vague d'émotion provoquée par les décapitations et autres actes barbares menées par les hommes d'Abou Bakr Al Baghdadi, le leader de Daech. Quelques semaines après la publication d'un autre "cartoon" dénonçant le traitement médiatique de la dernière guerre à Gaza, et qui avait mal été digéré par le bureau des journalistes étrangers en Israël, les responsables de la communication israélienne ont clairement décidé de s'appuyer sur cet outil au message clair et à la viralité avérée pour mener la bataille médiatique. 



Powered by Edreams Factory