Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique Régions

A Lille, un ministre juif parmi nous

Patrick Kanner auprès de Pascal Loeb, membre actif de la communauté juive de Lille. (DR)

Rencontre exceptionnelle à la synagogue de Lille entre le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Patrick Kanner et la communauté juive de Lille…

Malgré une grève des trains, des bus bloqués, un trafic congestionné en raison de la manifestation des taxis, beaucoup pensaient que la conférence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports allait être annulé. Et pourtant, elle a bien eu lieu à la synagogue de Lille, malgré tous ces aléas, tout le monde a répondu présent. Dans une synagogue comble, près de 400 personnes ont ainsi écouté attentivement la conférence de notre ministre ayant pour thème « Judéité et Engagement ».

 Après un bref discours d’Eryck Ziza vice-président de la communauté juive de Lille, puis du docteur Jacques Weill, président de la commission culturelle et du rabbin Elie Dahan, Guy Bensoussan, président de la communauté juive de Lille, a répété combien nous devions lutter de toutes nos forces contre toutes les intolérances, les violences, et s’unir dans la fraternité. Il y a un temps pour se souvenir, il y a un temps pour avancer… 

Puis le ministre s’est exprimé. Après nous avoir rappelé toutes les tragédies que nous avons traversées - Ilan Halimi, l’attentat de l’école juive de Toulouse, l’agression du jeune couple à Créteil, Charlie et Hyper Casher le 11 janvier… - il a indiqué comment le dessinateur Charb lui aussi victime de la barbarie avait eu ces mots en 2012 : « j'ai moins peur des extrémistes que des laïcs qui se taisent ». Puis il a ajouté aussitôt sa volonté à lui de ne jamais se taire… Pour notre ministre, nous devons lutter contre toute forme de totalitarisme, nous devons faire la promotion insatiable de la culture et de la beauté de l’humanité, nous devons défendre la vie contre l’oppression. Nous sommes des passeurs de lumière a-t-il précisé, et son engagement n’aurait pas de valeur s’il ne le transmettait pas aux jeunes…

Pour monsieur Kanner, être juif engagé, c’est se comporter avec éthique, être d’une irréprochable observance de la morale. Ainsi, de même, élus et responsables politiques se doivent également de se comporter de la sorte, d’être d’une probité exemplaire…

Enfin notre ministre nous a rappelé combien le capitaine Dreyfus a été admirable dans son attachement à son pays malgré toute la haine dont il a été victime. Lui aussi nous a-t-il promis, il continuera à défendre les valeurs de la France.

Après avoir été longuement ovationné, la soirée s’est poursuivie à la MEP, spacieuse salle située en face de la synagogue où un immense buffet dînatoire attendait tout un public conquis…

Powered by Edreams Factory