Default profile photo

07 Juin 2020 | 15, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Béhaalotékha : 21h36 - 23h01

Rubrique Culture/Télé

Fauda, le nouvelle série israélienne au coeur du Hamas

Crédit photo : DR

Fauda : la nouvelle série israélienne qui révolutionne les codes et fait fureur.

«Toute ressemblance avec la réalité est fortuite» : la formule convenue fait sourire dès lors qu’elle émane d’Ari Issacharoff, réalisateur et Lior Raz acteur, créateurs des séries Hatufim et Hostage (Homeland). L’un, ancien des Forces spéciales israéliennes et l’autre, ex - garde du corps d'Arnold Schwarznegger, ont encore sévi avec Fauda, la nouvelle série qui cartonne sur la chaîne israélienne Yes : déjà, le titre en arabe donne le ton, jouant de plus sur l’ambivalence sémantique. Monomanes s’abstenir !

Fauda signifie chaos, précisément la situation avant l’Intifada (1987). Mais c’est aussi le nom de code d'une unité secrète opérant dans les territoires disputés. Ces  mistaravim, membres du Shabak, appartiennent à une unité d’élite spécialisée dans les opérations d’infiltrations au cœur des territoires palestiniens, en adoptant tous les codes locaux. Ils traquent  Taoufik, alias Abu Ahmad, la panthère, responsable de la mort de 116 Israéliens, censé avoir été éliminé.


Epaisseur psychologique

Dialogues en arabe et hébreu, tournage pendant l’opération Bordure protectrice dont à Kafr Qasim et  surtout, une épaisseur psychologique  inédite des protagonistes palestiniens, des états d'âme côté israélien: si le motif de la série est cette traque plus vraie que nature, la clé du  succès est assurément dans son traitement inédit, voire dérangeant, plongeant les clichés au cœur du chaos.

 En attendant sa diffusion en Europe : visible sur daily motion pour hébraisants et arabisants.

Powered by Edreams Factory