Default profile photo

17 Février 2020 | 22, Shevat 5780 | Mise à jour le 12/02/2020 à 17h37

Rubrique Culture/Télé

Yann Moix et ses anciennes amitiés "borderline"

L'écrivain a remplacé à la rentrée Aymeric Caron dans l'émission de France 2 "On n'est pas couché" (France 2)

A la Une du supplément télé de L'Obs, l'écrivain et chroniqueur de l'émission "On n'est pas couché" est revenu sur sa proximité ancienne avec des penseurs d'extrême droite. Il aborde également dans cette interview la "droitisation" d'intellectuels de gauche en France. Morceaux choisis.

Sur la "droitisation" des intellectuels de gauche

"Les penseurs de gauche sont des astres morts. Du coup, aujourd'hui, j'ai envie d'être un peu de gauche. Ce ne sont pas des fachos, bien sûr, mais les penseurs de gauche comme Debray, Onfray, Bruckner...font désormais l'apologie des frontières et expriment des pensées très conservatrices. [...]


Sur sa proximité passé avec la "fachosphère"

"Depuis "ONPC", j'ai l'impression d'être le seul être humain au monde à avoir cotoyé Marc-Edouard Nabe. Quand j'étais jeune, c'était mon écrivain préféré, je n'ai caché son admiration littéraire pour lui. Je suis très étonné qu'on veuille me contaminer avec ce qu'il est devenu. J'ai arrêté de le voir en 2007 après lui avoir envoyé un SMS qui disait "Va te faire enc..." parce qu'il avait commencé à écrire des choses qui me dégoûtaient".


 

[A propos de l'écrivain révisionniste Paul-Eric Blanrue]

"Il n'a jamais été un ami, juste un copain. [...] Je l'ai perdu de vue lors du tournage de mon film "Cinéman" [tournée en 2009]. J'ai découvert plus tard un type devenu complotiste, révisionniste, négationniste. [...] Il n'a jamais montré devant moi le moindre signe d'antisémitisme."



http://teleobs.nouvelobs.com/

Powered by Edreams Factory