Default profile photo

20 Octobre 2021 | 14, Heshvan 5782 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Israël

Mahmoud Abbas, « lost in translation »

Le président de l'Autorité palestinienne le 2 octobre à Ramallah (Flash 90)

L'Autorité Palestinienne publie la traduction en anglais du discours de son chef. Le terroriste de 13 ans est bien vivant. Israël ne l'a plus "exécuté", mais lui a "tiré dessus de sang-froid".

Après le mensonge, la mauvaise foi. Mahmoud Abbas s'est adressé mercredi soir aux Palestiniens. Dans son discours télévisé, prononcé en arabe, le chef de l'Autorité Palestinienne a notamment accusé Israël d'avoir "exécuté de sang-froid" Ahmed Mansara, le Palestinien de 13 ans qui, avec un complice âgé d'à peine 15 ans, s'étaient rendus le 12 octobre dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem, où ils avaient grièvement poignardé deux Israéliens, dont un adolescent de 13 ans. Manasra avait été maitrisé par des passants, puis par la police. Il a été admis à l'hôpital Hadassah pour des blessures dûs à des coups reçus pendant la lutte. Il n'a en aucun cas subi de blessure par balle.

Après les protestations du gouvernement israélien, qui a même diffusé des images prouvant d'une part que Manasra avait bien commis une attaque terroriste et d'autre part qu'il était bien vivant et soigné en Israël, l'Autorité Palestinienne a publié une traduction en anglais du discours de Mahmoud Abbas, accusant Israël non plus d'avoir exécuté mais d'avoir tiré sur l'adolescent.





Powered by Edreams Factory