Default profile photo

23 Février 2020 | 28, Shevat 5780 | Mise à jour le 19/02/2020 à 18h14

Rubrique Sport

Le Maccabi Tel-Aviv, un petit poucet en C1

Les supporters du Maccabi Tel-Aviv n'ont plus beaucoup d'espoirs de jouer encore une Coupe d'Europe ce printemps (image d'illustration, Flash 90)

Les journées de Ligue de champions s’enchaînent et se ressemblent pour le club israélien qui a concédé, mardi 20 octobre, sa troisième défaite consécutive sur le terrain du FC Porto (2-0).

Face au double vainqueur de la C1 (1987 et  2004), la tâche s’annonçait forcément ardue pour le Maccabi, défait cette saison à Chelsea (4-0) puis contre le Dynamo Kiev à domicile (0-2). « Nous venons défier l’une des meilleures formations d’Europe », avertissait la veille de la rencontre le coach serbe de Tel-Aviv, Slavisa Jokanovic.                                                       

Encouragés par plus de 1000 supporters présents dans les tribunes du stade du Dragon de Porto, les Israéliens montrèrent quelques séquences intéressantes initiées par le virevoltant milieu international Tal Ben Haïm. Mais les locaux, plutôt dominateurs, furent logiquement récompensés par deux buts inscrits en fin de première mi-temps (Aboubakar et Brahimi, deux anciens de Ligue 1, ndlr). Les coéquipiers du capitaine Zehavi rentrèrent, eux, groggy aux vestiaires.



Trois matchs encore au menu

Se dirigeant tout droit vers un troisième revers d’affilée dans la compétition suprême du Vieux Continent, ils eurent à cœur de marquer leur premier but cette saison en phase de groupes de C1, ne voulant surtout pas imiter la performance du Maccabi Haïfa, qui en 2009-2010, avait tristement bouclé son parcours avec 0 point et 0 but (un record sans précédent dans l’histoire de l’épreuve, ndlr).  Mais en terre portugaise, ce fut une nouvelle fois peine perdue pour une équipe du Maccabi beaucoup trop timorée et limitée sur le plan offensif.                                                     

Si trois matchs sont encore au programme, dont la réception prochaine de Porto le 4 novembre à Haïfa, on voit mal comment les hommes de Jokanovic pourraient inquiéter leurs adversaires. La dernière place du groupe G semble bel et bien réservée à la formation israélienne.

 

Powered by Edreams Factory