Default profile photo

26 Octobre 2020 | 8, Heshvan 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Lekh-Lekha : 17h48 - 18h14

Rubrique France/Politique

Attentats de Paris : Mobilisée et prudente, la communauté juive annule ses prochains événements

Les attaques terroristes qui ont frappé le cœur de Paris et la Seine Saint Denis dans la nuit du vendredi 13 novembre et qui ont coûté la vie à au moins 129 personnes - mais le bilan risque de s’alourdir - ont plongé le pays tout entier et le monde dans un état de choc absolu.

Quelques minutes après l’assaut du RAID au Bataclan (Paris XIe), le président François Hollande, arrivé sur place aux alentours de minuit et demi, a décrété l’état d’urgence au niveau national, assurant que « l’ensemble des forces de sécurité du pays (étaient) en alerte maximale : tous les policiers, les gendarmes, les sapeurs-pompiers, les militaires sont engagés pour neutraliser les terroristes et assurer la protection des Français ». La Préfecture a également ordonné l’interdiction de manifester sur la voie publique à Paris et dans les départements du 92, 93 et 94 jusqu’au jeudi 19 novembre avant de l’étendre à la Seine-et-Marne, dans les Yvelines, l’Essonne et le Val d’Oise jusqu’au lundi 16 novembre.

   Dimanche 15 novembre, de nombreux événements devaient être organisés dans la communauté juive, ils sont évidemment tous annulés ou reportés. La manifestation prévue demain à 15 heures sur le parvis du Trocadéro contre la venue du président iranien Hassan Rohani en France n’aura pas lieu – la visite même a été reportée. La journée de dimanche devait également marquer le coup d’envoi de la campagne nationale pour la Tsédaka organisée par le Fonds social juif unifié. Le Radiothon est finalement reporté au dimanche 29 novembre, de même que la démonstration d’Arts Martiaux (Centre Maccabi rue René Boulanger, Paris Xe), le tournoi de football (Gymnase du Fond des Princes, Paris XVIe), la Journée bien-être (Espace Rachi, Paris Ve) et le Zumbathon (Moadon, Paris XVIIe). La grande kermesse pour les enfants dans le gymnase de Pantin est reportée au dimanche 6 décembre. L’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe a, de son côté, fait savoir que les offices de dimanche, les oulpanim et l’hommage qui devait être rendu aux soldats juifs d’Algérie étaient suspendus.

   Ce n’est qu’aux alentours de 18 heures aujourd’hui que les juifs pratiquants qui gardaient le chabbat ont découvert l’ampleur de la catastrophe survenue à Paris la nuit d’avant. Toute la journée, les responsables communautaires sont toutefois restés mobilisés, en s’efforçant par tous les moyens de diffuser des consignes de sécurité. Compte tenu de l’urgence, la radio RCJ a exceptionnellement ouvert son antenne ce samedi, en diffusant plusieurs fois le message de Tali, la directrice du SPCJ. « L’ensemble des leaders de la communauté est mobilisé autour du Service de Protection de la Communauté Juive et des problématiques de sécurité. Les autorités de police et militaires donnent la garantie de renforcer leur action », a assuré samedi midi la responsable du SPCJ.

   En s’adressant directement aux responsables de synagogues et en espérant qu’on le leur fasse savoir, la directrice a indiqué qu’il fallait s’assurer, avant d’annuler un office ce samedi, de « pouvoir prévenir la très grande majorité des fidèles en amont. Sinon les fidèles se présentent et trouvant porte close, ils stagnent devant l’entrée attendant de voir si l’office va malgré tout démarrer ou errent dans les rues pour trouver un autre office ouvert. Cela les met paradoxalement plus en danger ».

Powered by Edreams Factory