Default profile photo

17 Décembre 2018 | 9, Tevet 5779 | Mise à jour le 17/12/2018 à 17h07

Rubrique France/Politique

Attentats de Paris : le patron juif de La Belle Equipe pleure sa femme musulmane

Capture d'écran France 2/Huffington Post

Djamila Houd, l'épouse de Grégory Reibenberg, au nombre des 19 victimes assassinées dans le café par Daech

Les terroristes jihadistes qui ont frappé le 13 novembre savaient-ils àquel point La Belle Equipe  portait bien son nom ? Grégory Reibenberg, le patron du café de la rue de Charonne a assistéimpuissant au meurtre de sa femme Djamila et de ses amis et clients, qui tousappréciaient ce bistrot où personne ne se souciait de la religion ou de lanationalité de l’autre. Un lieu qui devait représenter l’abomination absoluepour les assassins, si tant est qu’ils aient su ce qu’ils visaient.

D’autres victimes musulmanes et arabes figurent la liste des tués de la Belle Equipe,dont les deux sœurs d’un des serveurs du café, attablés pour célébrer unanniversaire. Le lendemain, les rescapés se sont retrouvés pour une marcheimprovisée pour défendre leurs valeurs de coexistence et de bon voisinage,contre la terreur obscurantiste et meurtrière.


Powered by Edreams Factory