Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique Israël

Yaël Sitbon et son bébé Yotam, deux olim français frappés par le terrorisme palestinien

Des blessés arrivent à l'hôpital Shaarei Tsedek, à Jérusalem, lundi 14 décembre (Flash 90)

Parmi les blessés de l'attentat à la voiture bélier du 14 décembre à Jérusalem, le bébé grièvement atteint et sa mère sont d'origine française.

Yaël Sitbon et son fils Yotam, âgé de 18 mois, de l'implantation de Kochav Yaakov étaient simplement en train d'attendre le bus quand ils ont été fauchés par la voiture d'un terroriste palestinien. Si la maman n'a été que légèrement atteinte, son bébé en revanche a subi le plus gros du choc. Il est toujours en soins intensifs à l'hôpital Hadassah Ein Kerem, où les chirurgiens ont tenté de sauver son pied pratiquement arraché. Le personnel hospitalier a indiqué que Yotam avait subi une amputation partielle, ce que sa famille refuse de confirmer.


Condamnation de l'ambassadeur de France 

L'ambassadeur de France a condamné l'attentat : "Mes pensées vont aux victimes à qui je souhaite un prompt rétablissement et à leurs familles qui sont dans la peine et l'angoisse" a déclaré Patrick Maisonnave, qui a assuré que le Consulat de France à Jérusalem leur apporterait toute l'assistance nécessaire. Ce n'est pas la première fois que des olim de France se retrouvent au nombre des blessés depuis qu'a commencé la vague de terrorisme de cet automne. Le 2 novembre dernier, un retraité récemment immigré de France, Shmuel Tolédano, avait été gravement blessé de plusieurs coups de couteau par un terroriste à Netanya.

Powered by Edreams Factory