Default profile photo

07 Juin 2020 | 15, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Béhaalotékha : 21h36 - 23h01

Rubrique France/Politique

Rabbin Mendel Samama: « Un musulman m'a dit : « En distribuant des kippas, vous faites un acte de citoyenneté »

Le rabbin Samama dans les rues de Strasbourg mercredi (Capture d'écran Dailymotion)

Alors que le débat sur le port de la kippa fait la Une de l'actualité, le rabbin de Strasbourg a lancé mercredi une initiative qui a connu un joli succès: distribuer des kippas sur la Place Kleber. Il revient pour Actu J sur sa démarche.

Décrivez-nous pour commencer l'origine de votre initiative. Pourquoi avoir décidé d’organiser cette distribution de kippas ?

C’est venu spontanément. Il était minuit mardi soir. Je venais de regarder les débats sur le port de la kippa à la télévision sur mon portable et de suivre les déclarations du grand rabbin de France et du président du consistoire central. Je suis un rabbin local, qui aime le terrain. J’aime aller à la rencontre des gens. Je me suis dit : il faut agir ; et si on distribuait des kippas dans la rue ? J’ai demandé à un ami son avis et il m’a soutenu. On a tenu informé la presse le lendemain. Cela s’est fait très vite.

Avez-vous été surpris par l’accueil des Strasbourgeois ?
Agréablement surpris. C’était une expérience humaine très instructive et enrichissante. Ca nous apprend que dans leur grande majorité les gens sont solidaires. Mais ils attendent que l’on aille vers eux, qu’on partage quelque chose avec eux. Le dialogue que j’ai eu a été extrêmement touchant. Quand un musulman me dit : « ce que vous faites, c’est un acte de citoyenneté », ça me touche. Un autre m’a dit : « Je porterai la kippa quand je verrai mes amis juifs ». Il faut être dans une démarche proactive. Le fait de demeurer dans une posture attentiste, c’est négatif. Notre rôle est d’avoir une attitude positive et d’ouverture.


Quelle est votre analyse sur le débat en cours sur le port de la kippa ?

Je n’ai pas de jugement à porter. Chacun s’exprime en fonction de son analyse du terrain. Chacun est dans rôle. Je crois que s’est formée également une bulle médiatique autour de cette affaire. De manière plus générale, je dirai à ce propos que pour chaque chose qui arrive, il faut trouver la lumière qui s‘y trouve. « La beauté de la lumière se révèle lorsqu’il y a de l’obscurité » disait Shlomo Hamele’h (Le Roi Salomon).

 

Est-ce que vous auriez-pu inviter vos fidèles à ne plus porter la kippa dans les rues de Strasbourg ?

Personnellement, en tant que rabbin, je ne donne pas des conseils mais je donne l’exemple. Je porte la kippa en traversant le quartier difficile de la Meinau et cela se passe toujours très bien. Notre rôle n’est pas de dire aux gens quoi faire mais de leur montrer quoi faire. 

Powered by Edreams Factory