Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique Israël

Poignardée lundi, Shlomit Krigman a succombé à ses blessures

Shlomit Krigman venait du moshav de Shadmot Mehola (DR)

La jeune femme victime des terroristes à Beit Horon se préparait à entrer dans la vie. Elle avait 23 ans.

Shlomit Krigman avait été la première à croiser le chemin des deux terroristes qui s'étaient introduits lundi après-midi dans l'implantation de Beit Horon, située sur la route 443 entre Jérusalem et Modiin. Grièvement blessée, la jeune femme est décédée mardi matin à l'hôpital Hadassah de Jérusalem.

Shlomit venait du moshav de Shadmot Mehola dans la vallée de Beit Shean. Beit Horon était sa deuxième maison, là où vivaient ses grands-parents et où elle a accompli son service national comme responsable locale du Bnei Akiva. Elle y est retournée pour suivre ses études de design industriel à l'université d'Ariel, qu'elle finançait en travaillant dans une librairie de Jérusalem.

Pour ses proches et ses amis, c'est encore le choc. "Elle était si douce, si délicate". Einat, son amie d'enfance ne parvient pas à réaliser. "Quand on m'a appelée pour m'apprendre l'attaque, je croyais que c'était Shlomit qui me téléphonait pour m'annoncer ses fiançailles". La jeune fille était aussi en train de préparer son projet de fin d'études : une bibliothèque mobile "pour rendre la ville plus conviviale".

Powered by Edreams Factory