Default profile photo

21 Octobre 2018 | 12, Heshvan 5779 | Mise à jour le 17/10/2018 à 18h03

Rubrique Culture/Télé

Le son d'un trompettiste hors pair

CRÉDIT : CATERINA DI PERRI

Avishaï Cohen et sa formation sont en tournée en France, pour présenter son nouvel album « Into the Silence ». L'occasion de faire la connaissance de ce musicien israélien annoncé pour certains comme la relève de Miles Davis.

A vishaï Cohen, à ne surtout pas confondre avec son homonyme contrebassiste, est le « petit » dernier de trois enfants (en taille il est le plus grand, sans parler de sa longue barbe à la Herzl), nés à Tel-Aviv, d'une famille où le père, déçu de ne pas avoir fait de la musique sa profession, a encouragé sa lignée à en prendre le chemin. Anat joue de la clarinette et l'aîné, Yuval, du soprano et de l'alto. Ensemble et aux Etats-Unis, ils ont constitué le groupe des trois Cohen également à la tête du label Anzic. A partir de ses 10 ans, Avishaï s'approprie la trompette qu'il ne lâchera plus. En Israël, ce sont les orchestres symphoniques ou l'accompagnement de chanteurs et il complète sa formation à la célèbre Berklee College of Music de Boston. En 1997, il remporte la 3è place du prix Thelonious Monk, tourne avec les trois Cohen qui ne passent pas inaperçus, crée son trio Triveni, nom d'un fleuve au confluent de trois rivières indiennes. De prestigieux musiciens l'invitent et il est nommé deux fois de suite « Nouveau talent de l'année par le magazine Downbeat. Un parcours sans fautes dont l'étape actuelle est la sortie d'un nouvel album sur le mythique label allemand ECM, fondé par Manfred Eicher. Il dit à son écoute au côté de Marc Turner « j'ai aussitôt adoré le style d'Avishaï, son phrasé, son énergie et la pureté de sa sonorité ».
« Into the Silence » est donc le 8e album de Cohen en leader et le premier sous un label européen et pas des moindres. Pour cette nouvelle aventure il s'est entouré de son vieux copain pianiste Yonathan Avishaï (ils se connaissent depuis l'âge de 12 ans), son fidèle batteur depuis Triveni, Nasheet Waits, du contrebassiste Eric Revis ayant souvent tourné et enregistré avec Brandord Marsalis et du saxophoniste Bill McHenry qui a eu à remplacer Omer Avital dans Triveni. Avec ce nouvel album Cohen a voulu rendre hommage à son père qui venait de disparaître. Pendant son agonie, il n'a cessé partout où il était d'écouter en boucle le romantique Rachmaninoff « je suis devenu obsédé par les harmonies de cette musique et tout particulièrement par ses voix intérieures. » C'est dire la beauté des musiques de ce disque et la douceur de l'harmonie partagée des interprètes. Il est important de noter que bien que leader A. Cohen laisse, chose rare, une très grande place à ses acolytes. Enregistré dans le sud de la France chez La Buissonne, meilleur studio français, ces six morceaux sont de précieux bijoux à chérir de ses oreilles.

« Into the silence » ECM. Concerts : 1er mars au New Morning et le 3 mars à Nice Salle Grappelli

Powered by Edreams Factory