Default profile photo

15 Décembre 2017 | 27, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique Israël

Les primaires américaines vues d'Israël

La première défaite de Donald Trump face à son rival républicain Ted Cruz et la très courte victoire d'Hillary Clinton devant le sénateur démocrate Bernie Sanders ont donné un avant-goût d'une campagne qui s'annonce animée (DR).

Le scrutin qui s'est déroulé en Iowa a été suivi comme une échéance politique intérieure. Israël reste plus que jamais passionné par la prochaine élection à la Maison Blanche.

Mardi matin, toutes les éditions ont suivi en direct les résultats serrés du premier match électoral américain. La première défaite de Donald Trump face à son rival républicain Ted Cruz et la très courte victoire d'Hillary Clinton devant le sénateur démocrate Bernie Sanders ont donné un avant-goût d'une campagne qui s'annonce animée.

Pour le grand public israélien, comme d'ailleurs pour le reste du monde, seuls l'ancienne Secrétaire d'Etat et le magnat de l'immobilier sont des personnalités familières. Hillary Clinton a accompagné l'actualité diplomatique israélienne tout au long du premier mandat de Barack Obama, alors que son nom et son visage étaient déjà connus à l'époque où elle n'était encore que la première dame suivant son mari de président Bill Clinton. Le fait qu'elle connaisse bien les enjeux du conflit israélo-arabe donne à espérer aux Israéliens qu'elle ne prendra pas de décision inconsidérée si elle arrive à la Maison Blanche. Son concurrent démocrate, bien que juif, a encore un profil trop flou sur la scène internationale et rien n'indique qu'il sera particulièrement favorable à Israël.


Rubio proche de Sheldon Adelson

Chez les républicains, le premier revers de  DonaldTrump aurait plutôt soulagé les Israéliens, qui se méfient de ses déclarations à l'emporte-pièce et de ses manières un peu trop expéditives si elles devaient s'appliquer à la situation particulièrement complexe du Proche-Orient. Les autres candidats en lice semblent à première vue soucieux des intérêts d'Israël, même si les propos de campagne et les déclarations de soutien lors de visites privées sont souvent oubliés quand les candidats se retrouvent aux postes de commande. Ted Cruz apparait à ce titre aussi valable que Marco Rubio. A la différence près que ce dernier, qui semble amorcer son décollage, est considéré comme un proche de Sheldon Adelson, le milliardaire juif américain grand ami de Benyamin Netanyahou.

Powered by Edreams Factory