Default profile photo

30 Novembre 2020 | 14, Kislev 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique Israël

Fatah-Hamas: vers une réconciliation?

Khaled Meshaal et Mussa Abu Marzuk

Les deux frères ennemis palestiniens ont envoyé des émissaires au Qatar pour tenter encore une fois de mettre un terme à près de dix ans de conflit.

Khaled Meshaal et Mussa Abu Marzuk avaient fait le déplacement pour le Hamas, tandis que l'Autorité Palestinienne avait dépêché deux membres du comité central de l'OLP pour une nouvelle rencontre le 7 février dernier à Doha, officiellement pour « restaurer l'unité face à l'agression israélienne ». Les deux délégations réunies à l'initiative de l'émirat du Golfe ont passé en revue les différents accords conclus depuis 2011 et qui étaient censés régler le contentieux sanglant qui les oppose depuis des années.

 Les deux partis palestiniens sont en conflit ouvert depuis les élections législatives de 2006 qui avaient donné la victoire au Hamas, mais que le Fatah n'avait jamais voulu reconnaître. Un an plus tard, le mouvement islamiste prenait le pouvoir dans la Bande de Gaza après en avoir évincé l'Autorité Palestinienne. Depuis, l'Autonomie est divisée de fait en deux entités distinctes et hostiles.


La médiation du Qatar

Jusqu'à présent, l'accord du Caire conclu en 2011 par 14 factions palestiniennes et qui prévoyait la mise en place d'un gouvernement de consensus est resté quasiment lettre morte. Même échec pour l'accord signé à Gaza en 2014 et qui fixait un calendrier pour la tenue d'élections générales. Depuis que l'Egypte a pris ses distances avec le Hamas, c'est le Qatar qui tente de jouer les médiateurs et de gagner ainsi des galons de puissance politique régionale. Rien ne semble indiquer que cette nouvelle tentative débouche sur une percée concrète.

Powered by Edreams Factory