Default profile photo

23 Février 2020 | 28, Shevat 5780 | Mise à jour le 19/02/2020 à 18h14

Rubrique Sport

Cristiano Ronaldo, star d'une pub israélienne et cible d'attaques sur Twitter

"Le 7 c'est mon numéro, "neshama" (Capture d'écran YouTube)

L'attaquant du Real Madrid est la vedette d'une nouveau spot publicitaire de l'opérateur israélien HOT, propriété de Patrick Drahi. Sa participation suscite un vif débat sur les réseaux sociaux.

Il n'y a pas qu'à la télévision française que l'on peut voir ces jours-ci Cristiano Ronaldo vanter les mérites d'une marque. L'attaquant du Real Madrid est la vedette de la dernière campagne de l'opérateur SFR, diffusée à la télévision depuis début février, mais c'est un autre spot publicitaire de la star, en Israël, qui fait en ce moment le buzz sur les réseaux sociaux.

(La pub pour SFR)

La scène se déroule dans les vestiaires d'un club israélien dont les joueurs regardent, à grande vitesse, les exploits de la star portugaise grâce à la puissance de connexion proposée par l'opérateur HOT. Soudain, Cristiano Ronaldo débarque et s'engage dans un débat comparatif sur les performances du joueur et de l'opérateur: "Plus vite que Ronaldo" clame la pub.

Outre Cristiano Ronaldo, un point commun rapproche SFR de HOT: leur propriétaire, Patrick Drahi. Le choix de la méga-star du football comme tête de gondole de sa communication globale témoigne de l'intérêt de plus en marqué pour le sport du groupe de télécommunications et médias Altice, également propriétaire de Libération, l'Express ou I24 news. En novembre, Altice avait remporté, à la surprise générale, les droits de diffusion en France de la Premier League anglaise, le championnat de football le plus suivi dans le monde. Patrick Drahi s'imposait ainsi comme le troisième acteur majeur du secteur, aux côtés de Canal Plus et Be In Sports.

(La pub pour HOT)

Débat animé sur Twitter

Cristiano Ronaldo a lui même utilisé sa puissance de feu sur les réseaux sociaux (40 millions d'abonnés sur Twitter) pour promouvoir la campagne. "Il y a des rumeurs qui disent que je vais devenir une vedette en Israël. Mais pas en football mais dans la publicité" a-t-il tweeté le 10 février. Depuis, les commentaires, assez mitigées, se multiplient. Certains voient dans cette publicité une raison supplémentaire de soutenir l'attaquant portugais, qui jouit déjà d'une très forte côte de popularité en Israël.


D'autres commentaires se montrent nettement plus hostiles et critiquent le choix du Portugais. 


Powered by Edreams Factory