Default profile photo

21 Novembre 2018 | 13, Kislev 5779 | Mise à jour le 19/11/2018 à 15h42

Rubrique Communauté

Un buste d’Osiris à Pasteur

Daniel Iffla Osiris avait fait de l’Institut Pasteur son légataire universel. (DR)

Une stèle et un buste de Daniel Iffla Osiris seront inaugurés le lundi 8 mars à l’Institut Pasteur, entre le siège général de l’Institut Pavillon Madame de Hirsch et l’auditorium au nom du Professeur Jacob. La cérémonie se déroulera autour du directeur de l’Institut Christian Bréchot, de la présidente du Conseil d’administration Rose-Marie Van Lerberghe et des membres de l’Association des Amis de Daniel Iffla Osiris qui avaient multiplié les démarches depuis plusieurs années pour que l’Institut Pasteur honore le mécène qui l’avait fait son légataire universel.
C’était à l’origine les objectifs de l’Association créée par Jamy Tivoly, son unique parent connu, rejoint par Dominique Jarrassé, Marc Seviran et David Harari. Elle devait entretenir la mémoire de ce grand patriote et encourager toute initiative le concernant, avec cette idée que le mécène, qui n’était socialement le fils de personne et n’avait pas de descendance contrairement aux Pereire, aux Camondo et aux Rothschild, avait longtemps été ignoré par les institutions et les municipalités dont il avait pourtant favorisé l’essor.
Daniel Iffla Osiris avait des ambitions importantes pour l’Institut Pasteur comme en a témoigné Dominique Jarrassé dans son livre « Osiris, mécène juif et nationaliste français » (Ed. Esthétiques du Divers), en citant Osiris à son sujet :
« Ayant toujours eu l’ardent désir de favoriser les découvertes scientifiques qui peuvent contribuer au soulagement de l’humanité, j’institue pour mon légataire universel l’Institut Pasteur établi à Paris (…). En faisant cette disposition, mon but est de permettre à l’Institut Pasteur la recherche de la prévention et de la guérison des maladies infectieuses en général et de la tuberculose, du cancer et de la syphilis. Il est bien entendu que je ne fais cette observation qu’à titre d’indication et que je n’entends nullement limiter le cercle des recherches auxquelles se livre l’Institut Pasteur, désirant avant tout que le revenu des biens et valeurs que je lui laisse serve en général aux maux de l’humanité ».

Powered by Edreams Factory