Default profile photo

23 Février 2020 | 28, Shevat 5780 | Mise à jour le 19/02/2020 à 18h14

Rubrique Culture/Télé

A la télé ce soir (Arte): « Daesh, paroles de déserteurs »

Crédit DR

Ce documentaire inédit apporte les témoignages essentiels d’anciens membres de Daesh qui ont réussi à être exfiltrés par des combattants de l'Armée syrienne libre.

Tous les moyens sont bons pour combattre Daesh, pour tenter d’affaiblir cette machine de guerre plutôt bien huilée. On sait que la propagande joue pour eux un rôle déterminant dans le recrutement de nouveaux djihadistes, prêts à se faire exploser au milieu de victimes civiles innocentes, ou dans la venue de jeunes femmes occidentales radicalisées, qui deviendront des épouses, puis des mères. L’actualité vient encore de nous le démontrer.
Ce documentaire, réalisé par Thomas Dandois et François-Xavier Tregan, est diffusé dans le cadre d’une soirée Thema consacrée au conflit syrien. Il donne la parole à des « déserteurs » de Daesh. Des témoignages exceptionnels, au sens de la rareté, sur la vie quotidienne et les pratiques de ce mouvement terroriste. « Un jour, il y a eu une histoire avec un Saoudien. Il s’est fait descendre devant moi. […] On l’a tué sur-le-champ, sans jugement », explique l’un d’eux, tandis qu’un autre souligne la barbarie de Daesh. « Dans la plupart des cas, ils exécutaient les gens avec des couteaux mal aiguisés, juste pour faire souffrir la personne ».
C’est depuis une ville du sud-est de la Turquie qu’un réseau clandestin constitué de combattants historiques de l'Armée syrienne libre, opposée à Bachar el-Assad, tente d’exfiltrer des combattants qui souhaitent quitter Daesh. Ces hommes, originaires de Syrie ou de Jordanie, racontent pourquoi ils se sont engagés et pourquoi ils ont voulu fuir. Une manière, encore trop rare, de casser la communication de Daesh. Une exfiltration résulte d’une enquête minutieuse et longue, comme le montre le documentaire, car il s’agit pour le réseau de ne pas être piégé par de « faux déserteurs ». 
 La violence omniprésente en Syrie est ensuite symbolisée par un terrible reportage sur les dizaines de milliers de disparus imputés au régime de Bachar Al-Assad. 

Sur ARTE : « Daesh, paroles de déserteurs », mardi 15 mars 2016, 20h55.

Powered by Edreams Factory