Default profile photo

03 Juin 2020 | 11, Sivan 5780 | Mise à jour le 03/06/2020 à 08h06

Chabbat Nasso : 21h31 - 22h56

Rubrique Israël

Israël, l'exemple à suivre pour sécuriser les aéroports

Israël a dû développer les moyens de protéger ses voyageurs, ses installations et ses appareils (Flash 90).

Depuis les attentats de Bruxelles, la direction de l'aéroport Ben Gourion reçoit des dizaines de demandes de conseils sur la sécurisation des aéroports dans le monde.

Depuis que le terrorisme palestinien a pris pour cible l'aéroport de Tel Aviv et les passagers israéliens à la fin des années 60, Israël a dû développer les moyens de protéger ses voyageurs, ses installations et ses appareils.

Surveillance

L'attentat suicide de Zaventem n'aurait pas pu se produire dans les mêmes conditions à Ben Gourion. L'aéroport international israélien fait l'objet d'une surveillance qui commence bien avant les aérogares. Le premier contrôle visible se trouve au checkpoint installé après la bretelle de dégagement de l'autoroute. La surveillance continue aux abords et à l'entrée des terminaux, puis à l'intérieur, par des agents et des caméras. Au total, onze cercles concentriques jusqu'à l'embarquement du passager.

Technologie

Les bagages sont systématiquement scannés. Les détecteurs utilisés sont optiques, mais aussi olfactifs pour la détection d'explosifs.

Profilage

Le point le plus important reste l'analyse. Il s'agit de déterminer quels sont les personnes à risque. L'étude de comportement, les questions posées aux points de contrôle, mais aussi l'identité des voyageurs sont pris en compte. Ce qui signifie notamment que les passagers arabes font l'objet d'un contrôle plus poussé, mais ils ne sont pas les seuls. Cet aspect de la sécurisation est le plus efficace, mais aussi le plus problématique pour les pays occidentaux qui ne veulent pas faire de discrimination.

Powered by Edreams Factory