Default profile photo

04 Juin 2020 | 12, Sivan 5780 | Mise à jour le 04/06/2020 à 16h26

Chabbat Nasso : 21h31 - 22h56

Rubrique France/Politique

Amedy Coulibaly, le tueur de l’Hyper Cacher, était en lien avec l’Etat islamique

Extrait de la vidéo de revendication des attaques terroristes de janvier 2015 (DR)

La justice française est parvenue, grâce à l’aide du FBI, à obtenir des éléments démontrant une connexion du terroriste avec Daech.

On connaissait la relation entre les frères Kouachi et Al Qaïda, Saïd Kouachi ayant été formé au Yémen en 2011 au sein de la filiale locale du groupe, Al Qaïda dans la Péninsule arabique. Le lien entre Amedy Coulibaly, le tueur de l’Hyper Cacher, et une entité djihadiste a longtemps paru moins clair. Dans un appel téléphonique à BFM TV, en pleine prise d’otage le 9 janvier, Coulibaly avait indiqué à un journaliste de la chaîne agir au nom de l’Etat islamique. Les enquêteurs doutaient néanmoins de l’existence d’une connexion formelle. Daech avait-il mandaté le terroriste français ou ce dernier s’était-il simplement placé sous la bannière du groupe au drapeau noir, sans avoir bénéficié d’un appui en matière logistique ou de définition des cibles ?

La justice semble désormais privilégier la première hypothèse. Selon Le Parisien de jeudi, Amedy Coulibaly était bien en connexion avec l’Etat islamique. L’analyse du film de revendication du meurtre de la policière municipale de Montrouge (Hauts-de-Seine), Clarissa Jean-Philippe, et de la prise d’otages de l’épicerie cacher, a permis aux autorités d’avancer sur cette piste. La vidéo intitulée, « Soldat du califat », avait été postée sur trois sites, dont Dailymotion, après la mort de Coulibaly. Les enquêteurs en ont logiquement déduit que le terroriste avait bénéficié de soutiens. L’adresse IP de la vidéo renvoyait aux Etats-Unis, vers une entreprise du Texas plus précisément, ce qui a entraîné le lancement d’une commission rogatoire internationale à destination du FBI. « L’enquête du FBI a permis d’établir que cette adresse IP faisait partie d’un lot d’adresses loué à cette société texane par une compagnie installée au Caire. […] Elle a [déjà] été utilisée par l’EI pour diffuser, fin janvier 2015, la vidéo de revendication de la capture de deux otages japonais ». Des éléments qui discréditent un peu plus la thèse du loup solitaire.      

Powered by Edreams Factory